Prise en main de l’iPhone 11 Pro Max

L’iPhone 11 Pro Max est disponible dans toutes les bonnes crèmeries depuis vendredi dernier et il est arrivé à la rédaction dans la foulée. Il aura bien entendu droit à un test complet, mais, en attendant, on va attaquer avec une première prise en main.

Cet article se focalisera principalement sur deux points, à savoir le packaging et le design.

Le test sortira dans une quinzaine de jours et il ira un peu plus loin. D’ailleurs, si vous voulez le découvrir en avant première, le mieux est encore de me suivre sur YouTube puisque sa version filmée sortira avant sa version écrite, comme à chaque fois.

 

Packaging & Accessoires

L’iPhone 11 Pro Max est livré dans une boîte noire, contrairement au précédent modèle qui s’accompagnait d’une boîte blanche.

Ce choix, Apple l’a fait avant tout pour distinguer ses deux gammes : l’iPhone 11 continue en effet d’être livré dans une boîte blanche tandis que l’iPhone 11 Pro et l’iPhone 11 Pro Max ont droit à une boîte noire.

Et ce n’est pas la seule différence au niveau du packaging comme nous le verrons un peu plus loin.

En ouvrant la boîte, on tombe directement sur l’appareil. Il est immense, et présenté de dos. Aucun film protecteur n’a d’ailleurs été appliqué à la plaque arrière et ce n’est pas un détail aussi anodin qu’on pourrait le croire.

Si les iPhone 11 Pro sont tous les deux dotés d’un boîtier en verre, Apple a en effet opté pour une plaque dépolie à l’arrière afin de limiter les traces de doigts. La marque n’est pas la première à le faire – coucou Sony – mais ça fonctionne très bien. Après 48 heures passées en sa compagnie, le téléphone est toujours aussi propre.

Apple a glissé une pochette regroupant la documentation de base et l’ustensile permettant d’accéder à la trappe de la carte en dessous.

Viennent ensuite les accessoires. En plus du kit mains libres, un kit qu’il est inutile de présenter puisqu’il accompagne tous les iPhone depuis quelques années maintenant, on trouve un câble de charge/synchro et un bloc.

Et là, deux nouveautés à souligner. La première, c’est le câble. Si on trouve toujours un connecteur Lightning d’un côté, l’autre bout se termine sur un connecteur au format USB Type-C. Il sera donc possible de brancher l’iPhone 11 Pro Max sur un MacBook, MacBook Air ou MacBook Pro sans devoir acheter un autre câble. Une véritable révolution. Ou pas.

Seconde nouveauté, le bloc chargeur ne se limite plus à du 5W, mais à du 18W, et il nous permettra ainsi de profiter de la charge sans fil – une fois encore sans devoir repasser à la caisse. Il faut en effet rappeler que les iPhone Xs et Xs Max étaient accompagnés d’un chargeur 5W l’année dernière, ce qui était proprement inadmissible compte tenu de leur prix.

Apple a donc fait un petit effort cette année et c’est plutôt une bonne chose…

Design & Ergonomie

L’iPhone 11 Pro Max n’est clairement pas un poids plume et il suffit de le prendre en main pendant quelques minutes pour le réaliser. Avec ses 226 g sur la balance, il est en effet un des téléphones les plus lourds du marché.

Il en va de même pour ses dimensions. Le terminal s’étend sur 77,8 mm de large et sur 158 mm de long, avec une épaisseur de 8,1 mm. Il sera donc difficile à utiliser d’une seule main.

Les finitions sont comme à chaque fois très propres. Le verre de la plaque arrière est très doux au toucher et il ne marque pas. Contrairement au logo brillant qui, lui, aura tendance à attirer les traces.

Le module photo arrière est imposant et pas très joli. Apple l’a intégré à une pièce en verre teinte de la même couleur que la plaque pour le rendre plus discret, mais il aura tout de même tendance à attirer l’oeil. Maintenant, la pièce a aussi tendance à moins dépasser de la plaque. Apple a gagné un peu plus d’un millimètre par rapport aux iPhone Xs et l’appareil restera donc assez stable lorsqu’il sera posé sur une surface plane.

L’écran est toujours aussi magnifique. On reviendra sur la dalle dans le test, mais Apple a vraiment opté pour une pièce de très bonne qualité, avec de beaux contrastes. En revanche, l’encoche est toujours présente.

Cette encoche ne sera pas du goût de tous, c’est assuré, mais son existence a au moins le mérite d’être justifiée par le nombre de capteurs embarqués aux côtés de la caméra frontale. Des capteurs utilisés par Face ID et qui permettent à l’iPhone 11 Pro Max d’offrir ce qui est sans doute la reconnaissance faciale la plus efficace du marché. Apple a d’ailleurs réussi à la rendre plus réactive que sur les anciens iPhone.

Pas de dalle incurvée, bien entendu. L’écran est donc entouré par des bordures assez visibles. On est du coup loin de l’aspect très aérien d’un Galaxy Note 10, par exemple. Dommage.

Grosse déception du côté du connecteur. Apple a conservé le connecteur Lightning, un connecteur qui n’a plus vraiment de raison d’être. Lorsqu’il a fait ses premiers pas, on trouvait en effet sur le marché de nombreux connecteurs propriétaires, mais ces derniers ont progressivement laissé la place à l’USB Type-C. Ce format s’est en effet très vite imposé sur le marché, et notamment sur les machines de la marque à la pomme.

Les MacBook, MacBook Air et MacBook Pro ont en effet tous misé sur ce format et il en va de même pour l’iPad Pro. Il aurait donc été logique que les iPhone 11 et iPhone 11 Pro en fassent de même, mais il faudra visiblement attendre la prochaine génération pour que ce soit le cas.