Prise en main des AirTags

Apple a annoncé les AirTags lors de son Keynote printanier, un Keynote nous ramenant quelques semaines en arrière et qui avait été l’occasion pour la marque de dévoiler de nombreux autres produits.

Disponibles à la commande depuis quelques semaines, les AirTags ont commencé à arriver chez leurs nouveaux propriétaires, dont votre humble serviteur. Le moment semble donc bien choisi pour vous présenter le tout premier tracker développé par la marque.

La boîte du AirTag lorsqu'il est vendu tout seul
La boîte du AirTag lorsqu’il est vendu tout seul

Packaging & Accessoires

Fidèle à ses habitudes, Apple a été droit à l’essentiel au niveau du packaging et l’AirTag est ainsi livré dans une boîte blanche compacte, une boîte laissant simplement apparaître le visuel et le nom du produit.

Une fois la languette de plastique retirée, il sera possible de l’ouvrir par la base et de tirer son contenu vers nous grâce à une languette en carton.

L’AirTag est livré dans un socle en carton comportant deux rabats sur lequel figurent les instructions pour le mettre en fonction. Et comme on le verra plus loin, la procédure est très facile.

Apple a présenté plusieurs accessoires pour accompagner son tag, mais mon choix s’est porté sur la Leather Loop en (PRODUCT)Red.

Encore une fois, le produit est livré dans un écrin minimaliste et qui se comporte exactement comme celui des AirTags. Il faudra donc enlever la languette placée à la base de la boîte, l’ouvrir et tirer doucement son contenu vers soi.

Il peut d’ailleurs être utile de rappeler que la marque s’est engagée depuis plusieurs années dans une démarche écologique visant à préserver l’environnement. Les boîtes sont donc faites de cartons recyclés et elles se limitent au strict minimum.

L'AirTag prend la forme d'un petit macaron
L’AirTag prend la forme d’un petit macaron

Design & Ergonomie

Côté design, il faut reconnaître que l’AirTag ne manque pas de style. L’accessoire se présente sous la forme d’un macaron recouvert d’un plastique blanc rappelant celui des anciens MacBook.

La base est pour sa part faite de métal et elle est ornée du logo de la marque, mais aussi des mentions habituelles.

Précision qui a son importance, l’AirTag est dépourvu de batterie et il fonctionne avec une pile CR2032 qui lui offre une autonomie d’un an. Pour la changer, il suffit d’appuyer sur la base et de la faire tourner. Steve Moser avait d’ailleurs publié une animation pour montrer la procédure à suivre.

Vous le savez sans doute, mais l’AirTag est dépourvu de système de fixation. Il sera toujours possible de le glisser dans la poche d’un sac, bien sûr, mais vous aurez besoin d’un accessoire supplémentaire si vous voulez l’accrocher à une paire de clés ou tout autre objet.

Et là, attention, car cela peut très vite chiffrer. L’AirTag seul est proposé au prix de 35 €, un tarif relativement accessible. Il est aussi possible de se tourner vers un lot de quatre tags, pour un prix de 119 €.

Mais comme indiqué précédemment, derrière, vous aurez aussi besoin d’un accessoire si vous voulez le fixer à un objet. Le porte-clés en cuir, par exemple, est proposé au prix de 39 €. Quant à la lanière, elle vous coûtera entre 35 € et 45 € suivant le modèle. Et c’est sans parler des accessoires Hermès, proposés à partir de 299 €.

Belkin, de son côté, propose un étui protecteur un peu plus accessible et qui vous reviendra à 13,95 €. Etui proposé sous deux formes différentes : avec cordon et avec porte-clés. A noter que tous les accessoires AirTags sont listés sur cette page.

La Leather Loop reste en tout cas un bon choix. Elle est jolie, robuste et le système de fixation inspire confiance. La mise en place du AirTag est relativement simple. Il faudra déclipser le bouton pression, placer le tag dans son emplacement, rabattre la languette et refixer le bouton.

Une fois en place, rien ne bouge.

La base du AirTag est faite de métal
La base du AirTag est faite de métal

Fonctionnement

Apple a toujours prôné l’accessibilité et les AirTags s’inscrivent pleinement dans cette tendance.

Pour mettre en fonction l’accessoire, vous aurez simplement besoin d’un iPhone fonctionnant sous iOS 14.5. Oui, la fameuse version qui permet de déverrouiller un iPhone avec une Apple Watch.

Ensuite, vous devrez simplement déverrouiller votre téléphone et le placer aux côtés du AirTag. Une petite fenêtre apparaîtra alors sur l’écran de votre téléphone et elle vous demandera de préciser la nature de l’objet associé au AirTag en cours de configuration.

Ensuite, Apple vous expliquera rapidement ce dont est capable l’accessoire et… c’est tout. Difficile de faire plus simple. A noter que le processus est similaire en tout point à celui proposé pour les AirPods.

Une fois l’AirTag configuré, il sera automatiquement ajouté à l’application Localiser. En lançant cette dernière, vous verrez ainsi apparaître en bas un nouvel onglet baptisé “objets”.

Il listera tous les AirTags associés à vos objets, avec un plan pour visualiser leur localisation.

Si vous avez besoin de retrouver un objet, rien de compliqué, il suffira de taper sur son nom. Et là, vous aurez accès à plusieurs fonctions :

  • Emettre un son : l’AirTag commencera à émettre un son (très) strident pour vous aider à le localiser à l’oreille ;
  • Localiser à proximité : l’iPhone affichera une boussole pour vous aider à retrouver votre AirTag. Avec une flèche pointant dans la direction où il se trouve et la distance qui vous en sépare ;
  • Notification : cette option permettra à Localiser de générer une alerte lorsque l’AirTag est retrouvé ;
  • Perdu : Si l’AirTag est définitivement perdu, alors vous pourrez appuyer sur ce bouton pour le supprimer de votre compte.
L'AirTag est extrêmement facile à configurer
L’AirTag est extrêmement facile à configurer

Premières Impressions

Je suis plutôt de nature consciencieuse et il m’arrive très rarement de perdre des choses. Je ne fais donc pas vraiment partie de la cible visée par les AirTags, mais j’avoue avoir été tout de même bluffé par l’efficacité du système mis en place par Apple.

La configuration, pour commencer, est extrêmement simple et rapide. Suffisamment pour que le produit puisse être utilisé par une large variété de personnes. Il faut en effet rappeler que nous ne sommes pas tous nés avec un smartphone dans la main. Et pour les personnes de 50, 60, 70 ans ou plus, cette simplicité est indéniablement un plus.

Concernant les options, elles sont une fois encore assez nombreuses pour pouvoir convenir au plus grand nombre. Le fait de proposer un système d’alerte sonore en plus d’un guide visuel est assurément une bonne idée. Des personnes malvoyantes ou malentendantes pourront ainsi utiliser l’accessoire.

Le prix, lui, me semble correct et on reste de toute manière dans les prix du marché. Le seul souci, c’est que l’AirTag ne se suffira pas toujours à lui-même et il faudra aussi lui adjoindre une fixation, ce qui risque de très vite faire grimper la note. Maintenant, les accessoiristes tiers devraient aussi s’y mettre, à l’image de ce que fait Belkin.

Mots-clés airtagsapple