Prise en main du Galaxy Z Fold 3

Samsung France nous a invités en début de semaine à prendre en main son nouveau smartphone pliant, le Galaxy Z Fold 3. Après plus d’une heure passée en sa compagnie, voici nos premières impressions à son sujet.

Et de trois ! Après le Galaxy Fold et le Galaxy Z Fold 2, le géant coréen vient de dévoiler un nouveau smartphone pliant, le bien-nommé Galaxy Z Fold 3. Si le format ne change pas, Samsung a tout de même profité de l’occasion pour revoir sa copie.

Le Galaxy Z Fold 3 est un peu plus épais, mais cela ne se voit pas forcément
Le Galaxy Z Fold 3 est un peu plus épais, mais cela ne se voit pas forcément

Les nouveautés sont donc nombreuses, et certaines d’entre elles vont radicalement changer la manière dont vous utiliserez le téléphone.

Un Galaxy Z Fold 3 qui a comme un air de famille

A première vue, rien ne change. Le Galaxy Z Fold 3 ressemble à s’y méprendre à son prédécesseur, et ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

Ce n’est pas une mauvaise chose, car ce dernier affichait déjà des finitions soignées. Et il suffit donc de manipuler le Z Fold 3 pendant quelques secondes pour réaliser que l’on se trouve en présence d’un appareil résolument premium.

Il y a cependant quelques différences notables.

La plus importante de toutes a trait aux coloris. Samsung a vu large et le téléphone est donc proposé en trois saveurs : gris, noir et vert foncé. Bien, mais ce n’est pas tout, car tous ces modèles optent pour une plaque en verre mat à l’arrière. Ils seront donc moins salissants en main.

Moins salissants, mais aussi plus résistants puisqu’ils bénéficient d’une certification IPX8, ce qui est une première pour un smartphone pliant. Et en prime, on aura également droit à du Gorilla Glass Victus à l’avant et à l’arrière pour éviter les mauvaises surprises. En prime, Samsung a également amélioré le film en plastique recouvrant l’écran interne afin de le rendre plus résistant.

Autre différence visible, le module photo. Il est toujours placé au même endroit, avec un peu plus de rondeurs. Il ressort aussi moins de la plaque.

Si le Galaxy Z Fold 3 reste très agréable en main, il est aussi un peu plus épais. Maintenant, la différence n’est pas flagrante non plus. 

Le format, globalement, ne change pas. Le terminal embarque ainsi deux écrans.

L’écran extérieur s’étend sur tout un pan du téléphone, avec des bordures très contenues et une caméra frontale logée dans un poinçon. S’il est un peu étroit, il reste confortable à l’usage. Ici, Samsung a opté pour une dalle Dynamic AMOLED 2X de 6,2 pouces proposant un taux de rafraichissement de 120 Hz. 

Mais c’est évidemment lorsqu’on l’ouvre que le Galaxy Z Fold 3 révèle tout son sens. 

Là, on se retrouve face à un très bel écran Dynamic AMOLED de 7,6 pouces, un écran qui nous permettra de profiter pleinement de nos médias, mais aussi de travailler plus confortablement. Il atteindra en effet une définition en QXGA+ et il conserve en plus le taux de rafraichissement de 120 Hz.

Le Galaxy Z Fold 3 embarque une caméra frontale située sous l'écran
Le Galaxy Z Fold 3 embarque une caméra frontale située sous l’écran

Une caméra frontale invisible, ou presque

Cet écran n’a cependant pas pour seule particularité sa flexibilité. Il est aussi le tout premier écran pliant à embarquer une caméra frontale… cachée sous la dalle. Et donc invisible. Du moins en théorie.

Si l’initiative est louable, la réalisation demeure malheureusement perfectible. 

Le poinçon dans lequel est logé le bloc de la caméra n’est en effet pas vraiment invisible. Lorsque le fond est clair, il demeure en effet visible en raison de la faible densité du nombre de pixels de la zone. Et si vous observez attentivement la caméra, alors vous pourrez même voir les pixels qui composent l’écran à cet endroit.

L’effet est cependant moins marqué avec des contenus sombres. Ce qui veut également dire que nous aurons sans doute plus de facilité à oublier cette caméra lorsque nous regarderons nos films ou nos séries.

Maintenant, il y a aussi une limitation importante à souligner. Cette caméra frontale repose sur un petit capteur de 4 millions de pixels. Et pour avoir eu l’occasion de prendre quelques photos et de comparer avec celles du Galaxy Z Fold 2, je peux vous dire qu’on perd quand même pas mal en qualité.

Cela étant, ce n’est pas réellement un problème. Le Galaxy Z Fold 3 embarque en effet une autre caméra frontale, qui se trouve cette fois dans la partie supérieure de l’écran extérieur et qui sera en mesure d’obtenir de bien meilleures photos. Et si ce n’est pas suffisant, alors vous pourrez aussi vous prendre en photo avec le module dorsal et vous cadrer avec l’écran extérieur.

Ce qui nous amène finalement à une question : pourquoi avoir conservé une caméra frontale sur l’écran intérieur ?

Eh bien la réponse est simple : pour la visio-conférence. On en reparlera plus tard, mais le Galaxy Z Fold 3 met vraiment l’accent sur la communication et sur la productivité. Ce qui explique la présence de cette caméra cachée.

Le Galaxy Z Fold 3 en version verte et argent
Le Galaxy Z Fold 3 en version verte et argent

Place au stylet !

Je l’ai dit tout à l’heure, mais le Galaxy Z Fold 3 est un tout petit plus épais que le Fold 2, tout en étant un poil plus léger.

Cet embonpoint peut surprendre ou agacer, mais il est totalement justifié. Il est justifié parce que le Galaxy Z Fold 3 apporte une nouveauté qui va tout changer.

Et cette nouveauté, c’est le support du stylet. Comme Samsung l’avait annoncé en début d’année, cette nouvelle itération prend effectivement en charge le S Pen et elle pourra donc être utilisée comme un carnet de notes ou de croquis.

Concrètement, donc, tout ce que vous aurez à faire, ce sera d’approcher l’un des stylets compatibles de l’écran. La connexion sera instantanée et totalement transparente pour l’utilisateur. Mieux encore, on retrouvera toutes les fonctions propres à la gamme des Galaxy Note et on pourra même profiter d’Air Command.

Il y a cependant une petite subtilité. Samsung va en effet commercialiser deux stylets pour accompagner le Galaxy Z Fold 3 : le S Pen Fold Edition et le S Pen Pro.

Le premier est à la fois plus court et plus léger, avec un poids ne dépassant pas les 6,7 grammes, contre 13,8 grammes pour son grand-frère. Exclusif au Galaxy Z Fold 3, il sera dépourvu de Bluetooth et il prendra uniquement en charge Air Command.

Le S Pen Pro, de son côté, se rapproche davantage d’un Apple Pencil. Il est donc plus long, plus encombrant et aussi plus complet. Vous trouverez en effet sur ce stylet un bouton qui vous permettra de basculer entre deux appareils. Il sera du coup possible d’utiliser ce stylet avec un Galaxy Z Fold 3… mais aussi une Galaxy Tab.

Autre différence à souligner, la connectivité. Le S Pen Pro embarquera en effet un module Bluetooth et il supportera à la fois Air Command et Air Actions. Il pourra donc être utilisé comme une télécommande pour nous permettre de piloter à distance notre appareil.

Arrivé à ce stade, vous pensez peut-être que le Galaxy Z Fold 3 embarque un compartiment réservé au stylet, comme c’était le cas des Galaxy Note. Et bien non, ce n’est pas le cas. En revanche, Samsung va commercialiser une housse comportant une glissière dans laquelle vous pourrez placer le S Pen Fold Edition. 

Une housse qui fera d’ailleurs partie du bundle de précommande. Un bundle sur lequel on reviendra un peu plus loin.

La caméra frontale n'est pas totalement invisible
La caméra frontale n’est pas totalement invisible

Et les usages, alors ?

Le Galaxy Z Fold 3 a été pensé comme un appareil versatile, ce qui se traduit bien entendu par une puissance accrue.

Ici, la marque n’a pris aucun risque et on retrouve ainsi un Snapdragon 888 couplé à 12 Go de mémoire vive, avec 256 ou 512 Go de stockage. La batterie atteint de son côté les 4 400 mAh de capacité.

Mais tout ça, ce ne sont que des chiffres et il serait bien entendu injuste de limiter le Fold 3 à une série de caractéristiques techniques jetée sur une feuille de papier.

Concrètement, le Fold 3 peut répondre à de nombreux besoins. Ses écrans 120 Hz en feront un compagnon idéal pour les joueurs, encore plus avec la belle diagonale de son écran interne. Avec une manette et xCloud derrière, on aura clairement de quoi se faire plaisir en déplacement.

Mais c’est surtout sur le terrain de la productivité que le Z Fold 3 m’a le plus impressionné.

Car le support du S Pen change tout. Il change tout parce que grâce à lui, le téléphone va pouvoir se transformer en un instant en un carnet de notes ou de croquis. Vous pourrez donc coucher sur le papier vos plus belles idées, prendre des notes en réunion ou même… pendant vos visios.

Ce qui nous amène bien entendu au fameux mode Flex, un mode qui va désormais plus loin et qui vous permettra par exemple d’afficher une réunion Zoom dans la partie haute de l’écran et Samsung Notes dans la partie basse. Vous pourrez alors noter les idées importantes et garder une trace des principaux axes de l’échange.

Cette notion de productivité, on la retrouve aussi au niveau du multitâche. Tout comme la génération précédente, le Galaxy Z Fold 3 sera en effet en mesure d’afficher cote à cote trois applications sur son écran interne. Et vous pourrez bien entendu faire passer des éléments de l’une à l’autre, ce qui facilement par exemple le travail des chercheurs ou des étudiants puisqu’ils pourront prendre des notes en consultant un site ou n’importe quel autre type de contenu.

Et puis, bien sûr, avec cette belle diagonale, on sera plus à l’aise pour consommer des vidéos ou même retoucher des photos. Tout ça sans compter sur les outils bureautiques comme la suite Office qui a été spécialement optimisée pour le terminal.

Tenez, d’ailleurs, puisqu’on parle d’optimisations, sachez que vous n’aurez plus ces vilaines bordures latérales sur Instagram.

Au final, le seul petit regret vient du volet photographique. Samsung n’y a pas touché et on retrouve donc le même module dorsal que sur le Galaxy Z Fold 2. Un module composé de trois capteurs de 12 millions de pixels avec trois longueurs focales : un grand angle, un ultra grand angle et un zoom optique 2x. 

Quant aux caméras frontales, et bien elles atteignent une définition de 10 millions de pixels pour celle qui est placée à l’extérieur, contre 4 millions pour celle intégrée à l’écran interne.

L'écran du Galaxy Z Fold 3 est à tomber
L’écran du Galaxy Z Fold 3 est à tomber

Le prix et les offres de précommande

Il y a en revanche une bonne nouvelle à souligner : le prix. Si le Galaxy Z Fold 3 reste un produit assez cher, il le sera moins que les modèles précédents.

Le modèle 256 Go sera ainsi proposé à 1799 €, contre 1899 € contre la version 512 Go. Et si vous précommandez le téléphone, alors vous aurez droit à un coffret regroupant un bloc chargeur compatible avec la charge rapide, un S Pen Fold Edition et la fameuse housse que j’évoquais un peu plus tôt. En prime, Samsung va aussi mettre en place un bonus de reprise de 200 €.

Quant aux stylets, ils pourront être achetés indépendamment. Le S Pen Pro sera proposé à 149 € et le S Pen Fold Edition à 99 €.

De manière plus générale, ce premier contact avec le Fold 3 est plutôt positif. Le téléphone respire la robustesse et Samsung a vraiment apporté un grand soin aux détails, ce qui rend l’appareil très agréable en main.

Mais de mon point de vue, c’est vraiment le S Pen qui risque de tout changer. C’était en effet l’un des manques de la génération passée et le support des stylets sur ce nouveau Fold devrait ouvrir le champ des possibles aux utilisateurs. On notera d’ailleurs l’avancée prise par Samsung sur ses concurrents.