Prise en main du Nvidia SHIELD Android TV

Nvidia compte de nombreux produits différents à son catalogue, mais aussi quelques services. L’année dernière, le géant californien a d’ailleurs levé le voile sur un boitier capable de faire office de media center et de console de salon : le SHIELD Android TV. Disponible depuis quelques mois en France, il semble être bien parti pour s’imposer sur le marché.

Si vous vous posez mille questions à son sujet, alors ces quelques lignes devraient beaucoup vous intéresser car le constructeur m’a fait parvenir un exemplaire de ce boitier le mois dernier.

Nvidia Shield Android TV : image 1

La boîte du Shield Android TV.

En attendant le test complet, test qui sera publié à la fin du mois, nous allons donc nous attarder sur la prise en main de la bête et nous allons même la déballer ensemble.

Caractéristiques Techniques

Comme à l’accoutumée on va commencer par le début et rappeler brièvement la fiche technique de l’appareil histoire de faire les présentations.

Le Shield Android TV se présente sous la forme d’un media center animé par un SoC Tegra X1.

Si vous ne connaissez pas cette puce, sachez qu’elle regroupe quatre coeurs ARM 64-bits regroupés dans deux clusters, avec un gros GPU derrière, le tout pour une puissance de calcul plus que confortable.

Cette puce est couplée à 3 Go de mémoire vive et on a aussi 16 Go de stockage, du moins pour la version qui m’a été envoyée. Si vous avez les moyens, il est en effet possible d’opter pour un autre modèle équipé d’un disque dur de 500 Go, un modèle proposé 100 € plus cher.

Dans tous les cas, on trouve aussi un lecteur de cartes micro SD et Nvidia a d’ailleurs modifié la plateforme afin que l’on puisse installer des applications dessus. Plutôt futé.

La connectique est plutôt complète. Le Shield embarque en effet une sortie HDMI 2.0, deux ports USB 3.0 et un micro USB. On a aussi un connecteur Ethernet Gigabit et du WiFi ac MiMo, avec du Bluetooth 4.1 et un récepteur infrarouge.

Le prix de la bête tourne autour de 199 € et elle fonctionne sous Android TV bien entendu.

Nvidia Shield Android TV : image 2

Le Shield dans son écrin. Il est bien protégé.

Nvidia Shield Android TV : image 3

Le dessus du Shield est fait de plastique et de métal.

Nvidia Shield Android TV : image 4

Nvidia a gravé son logo sur la surface du boitier.

Déballage

Maintenant que les présentations sont faites, on enchaine avec le déballage qui va bien.

Nvidia n’a pas fait les choses à moitié et le Shield Android TV est ainsi livré dans une belle boite comportant un visuel de l’appareil et un rappel de ses principales caractéristiques techniques.

Il suffit de l’ouvrir pour tomber face à l’appareil, dans son écrin de mousse. Le constructeur a vraiment mis la barre très haut côté packaging et on sent tout de suite qu’on se trouve face à un produit haut de gamme. C’est vraiment très agréable.

Les accessoires sont cachés dans le compartiment situé en dessous. Le Shield sera livré avec ses câbles mais également avec une belle manette. Nvidia ne fournit malheureusement pas la télécommande et il faudra donc l’acheter à côté.

Toutefois, le fondeur a eu la gentillesse de m’en envoyer une et on va aussi la déballer ensemble.

La boite de l’accessoire rappelle beaucoup celle du produit, bien entendu, et la télécommande est repose elle aussi dans une mousse de protection.

Tout comme pour la Shield, les accessoires sont placés en dessous, dans un compartiment dédié. Nvidia fournit absolument tous les éléments dont on a besoin pour la faire fonctionner.

Nvidia Shield Android TV : image 7

La télécommande du Shield.

Nvidia Shield Android TV : image 6

La boite de la télécommande du Shield.

Nvidia Shield Android TV : image 5

Les accessoires sont tous regroupés en dessous.

Design & Ergonomie

Le packaging, c’est bien, mais qu’en est-il du produit lui-même ?

Le Shield Android TV surprend tout d’abord par ses dimensions. L’appareil est bien plus compact que ce que je pensais et il n’aura aucun mal à trouver sa place dans un meuble TV. Il faut d’ailleurs savoir que Nvidia commercialise un pied en parallèle, à 35 €. Grâce à lui, il est possible de faire tenir le boitier à la verticale, un peu comme la Wii et la Wii U.

Les finitions du boitier sont irréprochables, avec du métal et des plastiques brillants. Nvidia l’a d’ailleurs pourvu de lignes à la fois irrégulières et anguleuses.

C’est plutôt original et le résultat est sympa. Le constructeur a aussi placé une LED au dessus qui s’illumine lorsqu’on met le boitier sous tension.

Le contrôleur est très anguleux lui aussi et il rappelle un peu celui de la première Xbox. Il propose en tout cas tout ce qu’on est en droit d’attendre d’une manette de jeu à l’heure actuelle et il embarque ainsi une croix directionnelle, deux sticks analogiques, quatre boutons d’action, quatre gâchettes et trois boutons pour nous aider à naviguer sur la plateforme.

Sur la tranche supérieure, on trouvera en plus un port micro USB pour le recharger et une prise casque.

La télécommande a beaucoup d’allure elle aussi, avec une roue de sélection et trois boutons d’action, dont un pour accéder à la recherche vocale. Il sera en effet possible de piloter la plateforme à la voix.

Sinon, eh bien on a aussi un port micro USB et une prise casque sur la tranche supérieure. Exactement comme la manette, donc.

Nvidia Shield Android TV : image 6

Le Shield Android TV est doté de finitions exemplaires.

Nvidia Shield Android TV : image 9

La connectique est plutôt complète mais tous les ports sont à l’arrière.

Nvidia Shield Android TV : image 8

Le Shield Android TV est nettement moins encombrant qu’on pourrait le croire.

Premières Impressions

Le Shield Android TV est un beau produit, c’est indéniable.

Le packaging est absolument parfait et on sent tout de suite que Nvidia a mis la barre très haut. Même chose pour le produit d’ailleurs, dont la conception est tout bonnement irréprochable.

Alors c’est vrai, le plastique brillant est assez salissant à la base mais l’appareil a quand même beaucoup d’allure et il me tarde vraiment de le tester.

Je vais m’arrêter là pour le moment. Le test sera publié dans quelques semaines. En attendant, si vous avez des questions, vous connaissez la marche à suivre.

Mots-clés nvidianvidia shield