Prise en main du Samsung Galaxy Z Fold 2

Samsung a profité de l’événement consacré aux Galaxy Note 20 pour officialiser son nouveau smartphone pliant, le Galaxy Z Fold 2. À l’époque, cependant, la marque avait choisi de ne pas trop entrer dans les détails.

Il aura donc fallu attendre le 1er septembre dernier pour tout savoir sur cet appareil pas tout à fait comme les autres, un appareil que j’ai pu prendre en main dans la foulée à Paris dans les locaux de Samsung France.

L'écran extérieur du Galaxy Z Fold 2 a été totalement repensé

L’écran extérieur du Galaxy Z Fold 2 a été totalement repensé

À lire aussi : Le Galaxy Z Fold 2 est enfin là, le smartphone pliant que tout le monde attendait ?

Et forcément, j’avais beaucoup de choses à vous dire.

Design & Ergonomie

La recette reste dans les grandes lignes inchangée. Le Galaxy Z Fold 2 hérite ainsi du même format que son prédécesseur.

Oui, mais la comparaison s’arrête là. Cette nouvelle itération va en effet beaucoup plus loin en termes de design et de finitions.

Fini le petit écran extérieur et ces grosses bordures qui ont tant fait jaser lors du lancement du Fold. Samsung a revu sa copie. La dalle est imposante et elle recouvre ainsi toute la surface du terminal. Comme un vrai téléphone, donc.

Mais ce n’est pas tout. Cet écran comprend aussi un poinçon abritant une caméra frontale de 10 mpx. Le Galaxy Z Fold 2 sera donc totalement utilisable une fois replié.

Et ce point-là est important. Sur le Fold, l’écran externe se destinait surtout aux notifications et il fallait donc déplier le téléphone pour pouvoir réellement l’utiliser. Ici, le problème ne se pose plus du tout.

Il y a aussi du neuf au niveau de l’écran intérieur. La dalle n’est plus coupée par une encoche et Samsung a donc opté une fois de plus pour un poinçon.

Mieux encore, le Galaxy Z Fold 2 mise lui aussi sur un écran Ultra Thing Glass, tout comme le Z Flip. Samsung a donc intégré une fine couche de verre au panneau intérieur, ce qui se traduit par un toucher plus agréable, même si la pliure est toujours visible.

Mais ce ne sont pas les seules nouveautés à souligner. Cet écran interne a aussi une autre particularité : il offre un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Les jeux seront donc beaucoup plus fluides. À noter que Samsung a opté une fois encore pour un taux adaptif. Le taux de rafraîchissement variera donc en fonction de l’usage.

Si vous avez accroché à la version Mystic Bronze du Galaxy Note 20 Ultra, alors vous serez sans doute heureux d’apprendre que le Fold 2 joue lui aussi cette carte. Et si vous n’aimez pas attirer les regards, alors rassurez-vous, car Samsung propose aussi une version noire un peu plus conventionnelle.

Et si je parle du Galaxy Note 20 Ultra, ce n’est pas tout à fait par hasard. Les deux appareils se ressemblent en effet beaucoup, que ce soit en termes de finitions ou de look. Cela vaut notamment pour le module photo arrière, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui des Note 20.

Même chose pour le verre, qui respire la qualité, ou encore les contours en aluminium brossé qui donnent un aspect très premium au terminal.

Sans compter que derrière, on retrouve aussi une toute nouvelle charnière qui offre bien plus de flexibilité au téléphone.

On saluera les efforts réalisés par Samsung sur les bordures de l'écran externe

On saluera les efforts réalisés par Samsung sur les bordures de l’écran externe

Fermé, ouvert

Fermé, ouvert

Plateforme & Fonctions

Je le dis souvent, mais le look d’un produit ne fait pas tout. Privé de sens, le design n’est rien de plus que de la décoration.

Fort heureusement, Samsung n’est pas tombé dans ce piège et le Galaxy Z Fold 2 exploite pleinement la particularité de son format.

Le passage d’un écran à l’autre est toujours aussi fluide. Si vous lancez une application sur le petit écran et que vous dépliez ensuite le téléphone, alors l’outil apparaîtra en grand sur l’écran interne. Et vice-versa bien entendu.

Le multitâche est encore plus complet et le Galaxy Z Fold 2 nous permettra ainsi d’afficher jusqu’à trois applications côte à côte. Un trio d’applications que l’on pourra enregistrer pour revenir dessus plus tard.

Toujours dans l’optique d’offrir le maximum de flexibilité, le Fold 2 nous offrira aussi la possibilité de basculer d’un mode horizontal à un mode vertical afin de pouvoir par exemple profiter d’une vidéo en plein écran sans bordures.

Et puis il y a le Flex Mode qui donne finalement toute sa saveur au Fold 2. Lorsque vous remontez un pan de l’écran, le terminal va automatiquement scinder l’affichage en deux. Si vous regardez une vidéo sur YouTube par exemple, alors là séquence apparaîtra en haut et les contrôles en bas.

Cette fonction est très utile et elle fonctionne avec pas mal d’outils différents.

Mais s’il y a un terrain où le Fold 2 excelle, c’est bien celui du jeu. L’écran intérieur et sa belle diagonale se prêtent extrêmement bien à cet usage. On rentre tout de suite dans sa partie, une immersion d’ailleurs renforcée par les deux haut-parleurs situés sur les tranches de l’appareil. Des haut-parleurs qui seront en mesure de restituer un son de très bonne qualité.

J’ai aussi trouvé intéressantes les nouvelles options liées à la photo. Le mode vidéo pro répond toujours à l’appel et il nous permettra de prendre la main sur pas mal d’options. Il sera même possible de choisir le micro à utiliser pour l’enregistrement du son. Des fonctions introduites avec les Galaxy Note 20.

Mais en prime, on pourra aussi utiliser à la fois l’écran interne et l’écran externe. Ce qui nous permettra par exemple de shooter un modèle tout en lui montrant notre cadrage.

On pourra aussi prendre des selfies en utilisant le module photo arrière. L’écran externe sera alors utilisé pour la visée. Et si on ne pourra pas changer de mode, il sera toujours possible de lancer la capture d’une photo d’un simple geste de la main.

Et il y a aussi une version Mystic Bronze du Galaxy Z Fold 2

Et il y a aussi une version Mystic Bronze du Galaxy Z Fold 2

La charnière a elle aussi été mise à jour

La charnière a elle aussi été mise à jour

Premières Impressions

Et je pense qu’on va s’arrêter là dessus. Parce qu’au final c’est vraiment ce qu’il m’a frappé lors de cette prise en main.

Le Galaxy Z Fold 2 opère très clairement une montée en gamme, mais cette dernière n’est pas uniquement d’ordre matériel.

Certes, les finitions de l’appareil sont à des années-lumière de celles du modèle précédent et elles se rapprochent de celles d’un Galaxy Note 20 Ultra, et la fiche technique est proprement redoutable, mais Samsung ne s’est pas limitée à cette seule dimension et la marque a également su faire évoluer son offre sur le plan logiciel.

Le Galaxy Z Fold 2 sera de ce fait bien plus flexible que ne l’était le modèle précédent et il sera en mesure d’assurer sur pas mal de fronts différents.