Ce n’est pas gagné pour l’Apple Car

L’Apple Car aurait-elle un peu de plomb dans l’aile ? Il semblerait que ce soit le cas, du moins d’après Bloomberg. Selon les informations de nos confrères, Apple aurait en effet du mal à trouver un partenaire dans le secteur de l’automobile. Ce qui risque de lui compliquer la vie.

Fabriquer une voiture n’a rien d’une sinécure. Il y a en effet de très nombreux aspects qui doivent être pris en compte.

Photo de Matias Cruz – Pixabay.com

Pour gagner du temps, Apple a donc ouvert les discussions avec plusieurs constructeurs notables. Des discussions qui ne se sont cependant pas passées tout à fait comme prévu.

Apple n’arriverait pas à trouver un partenaire

Hyundai, par exemple, était pressenti pour devenir le partenaire de choix de la marque à la pomme, mais les discussions ont brutalement pris fin avant que les deux entreprises ne conviennent d’un accord. Apple s’est ensuite tourné vers Nissan, sans plus de succès.

Mais est-ce réellement une surprise ? L’automobile est comme vous le savez un secteur très concurrentiel. Sans doute autant que celui de la téléphonie mobile. Chaque constructeur veille ainsi jalousement sur ses parts de marché, tout en cherchant à en grappiller de nouvelles.

Apple, de son côté, dispose d’une force de frappe incontestable. Elle a l’argent, mais aussi les compétences. Et clairement, personne n’a envie de se retrouver face à un tel concurrent.

Personne ne veut avoir Apple comme concurrent

Faut-il enterrer l’Apple Car pour autant ? Sans doute pas. Si les discussions avec les géants du milieu peinent à aboutir, Bloomberg précise aussi dans son article que la marque ne compte pas baisser les bras pour autant. En réalité, d’après nos confrères, la marque envisagerait de se passer des services des constructeurs et de louer les services d’un fabricant sous contrat, exactement à la manière de la stratégie mise en place pour l’iPhone.

Reste qu’une telle stratégie ne sera pas facile à mener, et ce même si Apple a massivement embauché des experts en automobile durant ces dix dernières années. Concevoir une voiture électrique, c’est une chose, mais la produire, c’en est une autre.

Au final, quand on y réfléchit, on se dit que la firme aurait peut-être dû accepter la proposition d’Elon Musk à l’époque.

Mots-clés appleapple car