Problèmes Free / YouTube : UFC Que Choisir a pris en main le dossier

Free et YouTube, ce n’est pas une histoire de tout repos, cela fait même des mois que les freenautes souffrent de latences excessives, des latences qui les empêche de profiter du contenu diffusé sur la célèbre plateforme. Ah ça, on peut dire que ce n’est pas tous les jours faciles, c’est certain, mais nous nous dirigeons peut-être vers des lendemains plus radieux puisque UFC Que Choisir a décidé de prendre en main le dossier et de se lancer dans la bataille. Mieux, l’organisme s’est même rapproché de l’autorité en charge de la régulation des télécoms et de celle en charge de la répression des fraudes pour tenter de trouver une solution. Quel soulagement, nous sommes enfin sauvés !

C’est merveilleux et vous ne manquerez sans doute pas, vous aussi, d’écraser une énorme larme de soulagement. Bien normal, il en va de même pour votre humle serviteur. Après des mois d’incompréhension et d’attente, tout va enfin changer et c’est toute notre vie qui va s’en trouver transformée.

Problème Free / YouTube : UFC Que Choisir a pris en main le dossier

Si vous n’êtes pas chez Free, vous n’avez peut-être pas suivi les faits alors on va commencer avec un petit rappel. Depuis l’année dernière, les freenautes ont énormément de mal à accéder à YouTube. Oh, nous pouvons nous rendre sur le service, c’est vrai, mais c’est lorsque nous lançons la lecture d’une vidéo que tout se complique. Là, d’un coup, tu as l’impression de revenir dans les années 90, à la magnifique époque du 56k. Ca rame, ça rame encore, ça rame toujours et il est finalement très difficile de regarder une vidéo dans son intégralité. Encore plus en période de pointe, évidemment.

En fait, c’est simplement une question d’argent. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la bande passante coûte cher, parfois même très cher, et c’est justement pour cette raison que la connexion entre Free et YouTube est aussi bridée. Pour l’opérateur, ce serait effectivement à YouTube, et donc à Google, de payer l’ardoise mais ce dernier ne l’entend évidemment pas de la même oreille. Les deux firmes se renvoient ainsi la balle depuis plusieurs mois, sous les yeux ébahis des freenautes qui n’ont d’autre solution que d’attendre, encore et encore, qu’une solution soit trouvée. Le truc amusant, c’est que Free n’est pas le seul à agir de la sorte, les fournisseurs d’accès semblent s’accorder pour dire que ce sont aussi aux géants du web de prendre en charge une partie des coûts liés à l’infrastructure. Des géants comme Google, Twitter ou même Facebook qui génèrent chaque jour des milliards de pages vues…

Et c’est justement pour cette raison que UFC Que Choisir a décidé de se lancer dans la bataille. Selon l’organisme, il est effectivement intolérable que les abonnés de Free soient ainsi pris en otage et il va donc tout faire pour accélérer les choses et pour pousser les deux firmes à trouver, enfin, un accord.

On lui souhaite bon courage.

Via

Mots-clés freewebyoutube