Progress : le vaisseau russe a explosé en plein vol

L’ISS doit être régulièrement ravitaillée en eau, en oxygène, en nourriture et en équipements. SpaceX assure certaines de ces livraisons, mais il n’est pas le seul et l’agence spatiale russe Roscosmos intervient elle aussi très fréquemment. Elle a d’ailleurs procédé au lancement d’un nouveau cargo un peu plus tôt dans la semaine, depuis le cosmodrome de Baïkonour. Tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu.

Progress, le vaisseau chargé de ravitailler la Station Spatiale Internationale, a décollé du Kazakhstan hier à 14h51 GMT, avec environ deux tonnes et demie de vivres et de fournitures dans ses cales.

Explosion Progress

Un vaisseau Progress, en 2005.

Les premières minutes du décollage se sont bien déroulées, mais les transmissions avec les contrôleurs de vol ont commencé à se brouiller peu de temps après la mise à feu du troisième étage de la fusée.

La fusée a explosé quelques minutes après le décollage

Le vaisseau se trouvait à une altitude située autour des 190 kilomètres. Les équipes restées au sol ont naturellement tenté de rétablir le contact, sans succès. La fusée a fini par exploser.

Selon les autorités, la plupart des fragments de la fusée ont brûlé dans l’atmosphère. La plupart, mais pas tous. Les débris les plus gros en ont réchappé et ils sont retombés au sol. Fort heureusement, aucune zone habitée n’a été touchée, car la fusée se trouvait au-dessus d’une région montagneuse de la République de la Touva au moment de l’incident.

Située au sud du territoire russe, cette région s’étend sur un peu plus de 168 000 km², mais elle ne compte pas plus de 315 000 habitants, ce qui représente une densité située sous la barre des deux habitants par km².

Pour l’heure, Roscosmos n’a pas identifié les causes de l’accident. L’agence évoque simplement “une situation anormale” dans son communiqué sans pour autant donner plus de détails. Une enquête a cependant été ouverte afin de déterminer les raisons de la panne relevée par les équipes au sol.

La cause de la panne n’a pas encore été identifiée

Les six astronautes présents à bord de l’ISS ne risquent rien, bien entendu. Ils ont en effet suffisamment de réserve pour tenir plusieurs mois et cet accident ne mettra pas leurs jours en danger.

Il faut d’ailleurs signaler que ce n’est pas la première fois que le problème survient. En réalité, c’est le quatrième vol de ravitaillement qui échoue en deux ans. SpaceX avait lui aussi perdu une fusée le 1er septembre dernier, sur un pas de tir de Cap Canaveral. L’entreprise a eu besoin de plusieurs semaines pour identifier la cause de la panne.

Le prochain vol en partance vers l’ISS est prévu pour le 9 décembre prochain et il sera géré cette fois par le Japon.

https://www.youtube.com/watch?v=M-xaoWoWqXk

Crédits Photo

Mots-clés espaceissprogress