Project 007 : Les joueurs peuvent s’attendre à une histoire « dynamique »

Grâce à la Hitman, IO Interactive a convaincu les ayants droits de James Bond. Le studio danois s’est vu confier le reboot vidéoludique de la franchise, alors que cette dernière a été ponctuée de jeux acclamés, comme GoldenEye de Rare sur Nintendo 64 – dont le reboot sur Xbox 360 annulé par Nintendo à l’époque. Et si James Bond est désormais entre les mains de IO Interactive, sous le nom de Project 007, ce n’est pas un hasard. Le studio brille depuis 2016 avec le revival de la licence Hitman, dont le troisième épisode est disponible depuis peu. L’Agent 47 et l’agent secret britannique partagent une approche assez similaire.

Et aujourd’hui, une offre d’emploi repérée par GamesRadar promet énormément en terme de narration pour Project 007.

Crédit : IO Interactive

Une offre d’emploi parlant notamment d’une histoire « dynamique ».

IO Interactive recherche la recrue parfaite pour développer Project 007

IO Interactive a une grosse pression sur les épaules. Le studio danois est en charge du prochain jeu James Bond et devra créer un visage unique, qui ne sera basé sur aucun interprète du personnage. Dans une offre d’emploi, IO Interactive explique chercher un scénariste pour « créer l’intrigue et son univers, qui prendra forme d’une narration double et linéaire, dynamique ». Le futur employé sera un narrative designer, mais également un créatif « capable de sauter sur des occasions qui se présentent lorsqu’il faut enrichir l’expérience du joueur ».

L’employé devra aussi imaginer les différents lieux de Project 007, les quêtes disponibles, intrigues secondaires ou encore cinématiques. IO Interactive semble donc vouloir proposer plusieurs embranchements scénaristiques à Project 007. Une voie que suivent énormément de jeux depuis plusieurs générations qui devrait bien s’intégrer à l’aventure de ce nouveau James Bond.

On parle aussi comme responsabilité, pour le nouvel employé, de la création de notes permettant de créer un univers riche. Des personnages existants dans « l’univers imaginé par Ian Fleming (ndlr: l’auteur ayant crée James Bond) » seront également présents. Ultime demande du studio danois : que la personne recrutée connaisse bien l’univers britannique.

Dans sa mise en scène, Hitman partage beaucoup avec James Bond, entre l’ambiance très classe sur fond d’espionnage et autres complots mondiaux en lien avec la politique, les multinationales, etc.