ProtonMail collabore avec Tor pour renforcer la sécurité et la liberté

Afin d’améliorer la confidentialité des échanges pour ses utilisateurs, ProtonMail, le service de messagerie sécurisé vient de mettre en place le Tor Hidden Service. En pratique, il s’agit de passer par Tor pour se connecter à la messagerie chiffrée. Tor, et donc le fameux service qui permet d’utiliser une connexion TCP de manière anonyme.

De nombreux avantages se présentent quant à l’utilisation de Tor. Dans le lot, on peut citer la présence de couches additionnelles de chiffrement pour les communications ou encore les moyens d’éviter les mécanismes de censure et enfin la sécurisation de l’adresse IP de l’internaute.

ProtonMail Tor

ProtonMail a décidé de s’appuyer sur Tor pour sécuriser sa messagerie.

Proton Technologies AG, la société à l’origine de la solution, a donc décidé de faire un bout de chemin avec Tor pour bénéficier de tous les avantages conférés par la technologie, des avantages qui permettront à l’éditeur de perfectionner son service et de sécuriser les données échangées.

Venir en aide aux professionnels

Si Proton Technologies AG a pris cette décision, c’est surtout parce qu’il s’inquiète des mesures qui ont tendance à mettre une barrière à la confidentialité des échanges à l’ère numérique.

À part cela, le groupe pense également aider les journalistes, particulièrement les lanceurs d’alerte, dans l’exécution de leurs métiers et de leurs recherches.

Dans un article de blog, la société à l’origine de ce service a mentionné qu’elle est tout à fait consciente de son « rôle en tant qu’outil pour la liberté d’expression, et en particulier pour le journalisme d’investigation. »

Elle a ajouté qu’après avoir assisté à la deuxième Conférence asiatique sur le journalisme d’investigation, elle réalise à quel point ProtonMail est utile dans le domaine.

ProtonMail privilégie un service de qualité

ProtonMail est arrivé sur le marché en 2014 et il n’a eu besoin que de deux ans pour séduire deux millions d’internautes, des internautes qui utilisent son service au quotidien.

Dans ce contexte et face à cette franche réussite, il parait tout à fait normal que son éditeur cherche à passer à une étape supérieure.

Pour éviter les blocages d’Internet, il était finalement évident que son choix allait se porter sur Tor.

Pour conclure, il faut noter que ProtonMail a aussi mis en place deux niveaux de sécurité supplémentaires sur son site. Il s’agit du certificat d’authentification HTTPS et du PGP (Pretty Good Privacy), un logiciel de chiffrement qui assure la confidentialité des communications.