Pseudocide, ou quand des gens simulent leur mort pour disparaître et tout reprendre de zéro

Connaissez-vous le pseudocide ? Ce terme désigne le fait de simuler sa mort. Souvent, la personne qui veut se faire passer pour « morte » disparait en laissant des traces et des preuves de son prétendu décès à l’intention de ses proches, de la police…

De nombreuses explications peuvent expliquer le pseudocide : pressions psychologiques, maladies mentales, envie de recommencer une nouvelle vie, etc. Certains agissent dans un acte désespéré, d’autres pour échapper à leurs proches ou aux conséquences de mauvaises actions.

Plusieurs experts en psychologie se sont penchés sur la question afin de comprendre ce geste.

Fuir les problèmes, tout recommencer à zéro

Elizabeth Greenwood, auteur d’un livre consacré au pseudocide intitulé Playing Dead: A Journey Through The World Of Death Fraud, explique que certaines personnes optent pour le pseudocide lorsqu’ils se sentent acculés par une mauvaise situation financière ou conjugale. « Ils ont vraiment le sentiment de sauver leur vie en simulant leur mort. »

Pour Greenwood, ces individus sont persuadés qu’en faisant croire à tous qu’ils sont morts, ils vont pouvoir laisser leurs problèmes derrière eux et recommencer une nouvelle vie : « Ils ont très largement l’idée qu’ils pourront exciser chirurgicalement les problèmes juridiques ou résultant de mauvaises décisions et continuer à vivre leur vie. » Seulement, il ne s’agit que d’une solution temporaire : tôt ou tard, on finit toujours par être rattrapé par ses problèmes.

Des troubles psychologiques ?

Il est clair que les personnes tentées par le pseudocide sont soumises à d’intenses pressions psychologiques qui finissent par les pousser à l’acte. Marc Feldman, professeur clinicien de psychiatrie et professeur auxiliaire de psychologie à l’université de l’Alabama, avance d’ailleurs que certaines « maladies mentales » peuvent conduire au pseudocide.

Néanmoins, les troubles psychologiques ne peuvent pas tout expliquer. Certaines personnes agissent pour fuir les responsabilités, d’autres pour attirer l’attention. Cela a été démontré lors de plusieurs enquêtes mettant en scène des cas de pseudocides.

Prenons exemple sur l’affaire Samuel Israel III. Après avoir détourné des millions de dollars, cet ancien gestionnaire de fonds de couverture a mis en scène son suicide afin d’échapper à la justice. Il s’est ensuite caché mais a été finalement été retrouvé par la police.

Mots-clés psychologie