PSN : l’attaque orchestrée par les Anonymous ?

L’attaque du PSN de Sony a déjà fait couler beaucoup d’encre et même si les choses devraient revenir à la normale dans les jours qui viennent, elle restera sans doute dans les annales comme la pire expérience de Sony. Aujourd’hui encore, nous savons très peu de choses au sujet de l’origine de l’attaque ou même sur les techniques utilisées pour contourner les protections mises en place par le constructeur. Oui, mais d’après son blog officiel, il faut savoir que les ingénieurs de la firme auraient trouvé un document étrange sur l’un de leurs serveurs. Un document qui serait signé par… les Anonymous.

Lorsque le PSN de Sony est tombé, tous les regards se sont immédiatement braqués vers ce groupe hacktiviste. Logique, puisque ces derniers avaient promis de faire payer le constructeur lorsque ce dernier s’en était pris à GeoHot suite à la publication de la clé de sécurité de la PlayStation 3. Nous en avions d’ailleurs parlé dans cet article. Plusieurs attaques par déni de service avaient ainsi été orchestrées et le groupe avait même été jusqu’à surcharger les serveurs du PSN pour provoquer une nouvelle panne au début du mois dernier. Une panne qui n’a d’ailleurs pas eu l’effet escompté puisqu’un bon nombre de joueurs n’ont pas apprécié cette initiative et n’ont pas manqué de le faire savoir au groupe.

Dans ce contexte, on comprend pourquoi beaucoup de gens se sont tournés vers les Anonymous lorsque le PSN est tombé le 20 avril dernier. Néanmoins, le groupe a très rapidement riposté en publiant plusieurs communiqués sur son site afin de faire savoir au monde entier qu’ils n’avaient absolument rien à se reprocher sur ce coup. Ce que vient précisément contredire ce fichier retrouvé sur l’un des serveurs de Sony et signé de la main des Anonymous. Un fichier qui contient d’ailleurs le leitmotiv du groupe, à savoir « We are Legion ».

Cependant, il convient de rester très prudent et de ne pas tirer de conclusions hâtives. Certes, les Anonymous ne sont pas des enfants de coeur mais ils ont toujours reconnu leurs attaques jusqu’à présent. Un autre pirate aurait ainsi parfaitement pu profiter des relations tendues entre la firme et le groupe pour tenter de lui faire porter le chapeau. Cela étant dit, quand on sait que les Anonymous n’ont rien d’un groupe structuré, il est également possible que cette nouvelle attaque provienne de l’un de ses membres.

Précisons en outre que les Anonymous ont une nouvelle fois réagit à l’attaque de Sony en publiant une lettre ouverte transmise ensuite par Venture Beat. Une lettre dans laquelle le groupe déclare n’avoir jamais dérobé de numéros de cartes de crédits et avoir toujours joué la carte de la transparence. Pire, le groupe va même jusqu’à laisser entendre que ce fameux fichier aurait pu être placé par l’un des employés de Sony afin de discréditer leur cause et leurs idéaux auprès du grand public. Et pour finir, voilà justement une copie de cette lettre ouverte (cliquez dessus pour l’agrandir).

Crédits Photo