PUBG : les bots quasi-imbattables supprimés dans une mise à jour

Utiles pour faire le compte, les bots de PUBG ont commencé à poser de sérieux problèmes aux joueurs en témoignant ainsi de réactions allant bien au-delà de ce qu’un être humain est capable de réaliser. Une récente mise à jour vient toutefois de rendre ces bots plus crédibles.

On n’avait peut-être pas connu de situation aussi scandaleuse depuis Super Mario Kart et ses concurrents dirigés par l’IA. L’an passé, des bots avaient été intégrés dans le free-to-play-battle-royale PUBG (PlayerUnknown’s Battlegrounds). Une arrivée qui n’avait pas été très bien accueillie par des joueurs qui redoutaient ainsi la rupture d’un équilibre.

Une image de PUBG Mobile

Est-ce pour cette raison que, dans une mise à jour datée du 26 mai dernier, les bots étaient devenus bien plus retors ? Kotaku rapporte ainsi que les plaintes se sont enchainées quant à des joueurs humains battus par des adversaires aux capacités jugées hors normes. Plusieurs de ces utilisateurs comparaient même ces bots nouvelle formule à des tricheurs.

Des bots “Terminator” dans PUBG qui gâchaient l’expérience d’utilisateurs

Ces bots surpuissants étaient surnommés “Terminator” par les joueurs, qui avaient visiblement décidé de rire de cette situation plutôt qu’autre chose.

Une récente mise à jour de PUBG, et essentiellement centrée sur ces bots démoniaques, les a rendus plus acceptables selon le discours officiel :

“Nous avons déployé une mise à jour contenant des modifications supplémentaires aux ajustements de l’équilibre des bots appliqués dans la mise à jour 12.1, réduisant la force et l’efficacité globales des bots lorsqu’ils sont engagés dans des combats contre des joueurs”.

“Nous suivons de près le sentiment des joueurs lié aux bots et nous apporterons des modifications supplémentaires si nécessaire, veuillez continuer à nous faire part de vos commentaires”, est-il ajouté.

Parmi les modifications majeures apportées au jeu, une réduction de la précision des bots engagés dans des combats contre des joueurs humains, ainsi qu’un temps de réaction diminué pour ces mêmes bots et une distance réduite pour accéder au tir automatique. En d’autres termes, pour ce dernier point, ces “faux” joueurs devraient majoritairement s’en tenir à des tirs classiques.

On soulignera que depuis le début d’année, le concurrent Fortnite propose de revêtir l’apparence de Terminator et de Sarah Connor, et ce dans le cadre d’un partenariat tout ce qu’il y a de plus officiel.

Mots-clés pubg