Publicité politique mensongère : Facebook et Instagram campent sur leur position

Depuis quelques temps, Facebook est la cible de nombreuses critiques en raison de sa position concernant les publicités politiques, parfois mensongères, qui sont diffusées sur la plateforme. Alors qu’on croyait que la pression que le groupe de Mark Zuckerberg subit depuis plusieurs mois allait l’inciter à réviser sa politique concernant ce genre de publicités, eh bien il n’en est rien.

Le 9 janvier 2020, Facebook a fait savoir à travers un billet de blog qu’il n’avait pas l’intention de censurer les publicités politiques, même mensongères, sur la plateforme. Il en sera de même pour Instagram.

Crédits Pixabay

Cette décision risque de faire couler beaucoup d’encre, sachant que beaucoup estiment que ces publicités politiques mensongères augmentent considérablement le risque de désinformation.

Facebook nous laisse décider

Rob Leathern, le directeur produit de Facebook à l’origine de ce billet de blog, a tenu à expliquer cette décision controversée. « Nous basons nos principes sur le fait que les gens puissent entendre ceux et celles qui ont vocation à les diriger, le bon grain comme l’ivraie, et que ce qu’ils et elles ont à dire soit passé au crible et débattu en public. »

Mark Zuckerberg avait déjà clairement montré sa position concernant les publicités politiques en octobre 2019.

« Dans une démocratie, je pense que c’est aux gens de décider ce qui est crédible ou non, pas aux entreprises de la tech. »

Le réseau social permet à ses utilisateurs de contrôler ce qu’ils voient

Au lieu de censurer les publicités politiques sur sa plateforme, Facebook estime qu’il serait préférable de mettre en place « une réglementation qui s’applique à tout le secteur. » En réponse aux nombreuses critiques concernant les publicités politiques qui sont diffusées sur le réseau social, Facebook a déclaré qu’au lieu de les censurer, il allait offrir plus de contrôle aux utilisateurs.

Sur Facebook, il existe déjà une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de limiter l’apparition de publicités concernant certains sujets. Le réseau social de Mark Zuckerberg a annoncé qu’il allait ajouter une nouvelle option de contrôle qui touchera les publicités politiques qui apparaissent sur Facebook et Instagram.

Facebook a indiqué que cette fonctionnalité sera déployée aux Etats-Unis à partir de l’été 2020. On doute que cela suffise à calmer les détracteurs du réseau social.

Mots-clés facebookinstagram