Le puits de l’enfer du Yemen

Un mystérieux trou de 30 m de large et de 100 à 250 m de profondeur situé au Yémen fascine les scientifiques. L’endroit se trouve à environ 1 300 kilomètres à l’est de la capitale, dans le désert de la province d’Al-Mahra. Le puits de Barhout, également connu sous le nom de « puits de l’enfer », a été source de différentes légendes et histoires paranormales. Jusqu’à présent, il regorge de mystères.

D’après la légende locale, les objets qui s’approchent du trou géant sont aspirés vers celui-ci. Des histoires sur des esprits maléfiques, appelés « djinns », qui s’y seraient logés ont persisté au fil des siècles. Cette croyance locale semble être renforcée par les odeurs nauséabondes qui se dégagent des profondeurs du mystérieux trou.

Un trou profond dans le noir
Image par moritz320 de Pixabay

De leur côté, les chercheurs s’intéressent plus particulièrement à ce qui se trouve réellement à l’intérieur de cette merveille naturelle.

Des formes de vie encore inconnues ?

Les chercheurs ont constaté que la lumière du soleil n’arrive pas à pénétrer à l’intérieur de la fosse, ce qui empêche quiconque de voir quoi que ce soit depuis le bord. Toutefois, le fait qu’il y ait des oiseaux qui entrent et sortent de ses profondeurs suscite leur curiosité. La présence de ces animaux signifie que le puits de Barhout pourrait abriter des formes de vie encore inconnues jusqu’ici.

« Le puits est très profond, nous n’avons jamais atteint le fond étant donné qu’il y a peu d’oxygène et qu’il n’y a aucune ventilation. Nous sommes allés visiter la zone et sommes entrés dans le puits. Nous avons atteint plus de 50-60 mètres de profondeur et avons remarqué des choses étranges à l’intérieur. Nous avons également senti une odeur bizarre… Ce qui est très mystérieux. »

Salah Babhair, directeur général de l’autorité locale chargée de l’étude géologique et des ressources minérales

A lire aussi : Les 3 trous les plus profonds de la Terre

Des esprits maléfiques qui constituent une menace pour la vie ?

La plupart des habitants de la région craignent la malédiction du puits de l’enfer. Pour eux, ce lieu a été créé pour servir de prison aux démons : les djinns. Ils n’osent pas s’en approcher et évitent même d’en parler. Plus encore, le réveil de ce qui se trouve dans cet abîme, selon eux, constituerait une menace pour la vie sur Terre elle-même.

Naturellement, les esprits scientifiques ne trouveront satisfaction que lorsque la vérité sera mise au jour. Ils prévoient de réaliser une nouvelle expédition pour mieux explorer le gouffre du Yémen.

« Le puits existe depuis des millions et des millions d’années. Cette zone nécessite davantage d’études, de recherches et d’enquêtes. »

Salah Babhair