Pulse débarque sur le web !

Après avoir trainé pendant pas mal de temps sur iOS  et Android, Pulse a finalement décidé de quitter le cocon doucereux de nos plateformes mobiles pour s’attaquer à un nouveau marché : le web, le vrai, le pur, le dur. Et ce au travers d’une version pensée pour les navigateurs de nos gentils ordinateurs, une version vraiment bien réalisée et qui va donc vous permettre de « consommer » l’actualité avec beaucoup plus de classe. Et autant vous prévenir de suite, cette version ne devrait pas vous laisser indifférent.

Pulse débarque sur le web !

Pulse.me : une identification en deux clics

En arrivant sur Pulse.me, on va trouver un bouton « sign in » casé tout en haut à droite de la page. Il suffira de cliquer sur ce dernier pour faire apparaître plusieurs options. Au choix, vous pourrez donc vous identifier à l’aide de votre compte Pulse ou bien le faire avec votre compte Facebook. Dans les deux cas, si vous utilisez déjà l’application sur votre mobile, vous devriez être en mesure de retrouver vos flux et votre configuration.

Quelques secondes plus tard, on va basculer vers un assistant qui va nous permettre de sélectionner les sujets d’actualités qui nous intéressent. Quinze thèmes sont ainsi proposés, il y en a vraiment pour tous les goûts : TechnologyNewsLifestyleMen’s FashionWomen’s FashionScienceEntertainmentGamingBusinessSportsArt & DesignPhotographyFun & HumorFood et Politics.

Et oui, comme le laissent penser les noms de ces différentes catégories, Pulse.me n’est disponible qu’en anglais. De même que le contenu qu’il propose. Si vous vous abonnez à la rubrique « Technology », par exemple, vous n’aurez droit qu’à du contenu en provenance des blogs et sites américains. C’est un peu dommage, c’est vrai, mais c’est le prix à payer pour se la jouer « early adopter ».

Pulse débarque sur le web !

Pulse.me : une interface ergonomique et agréable

Après avoir choisi vos thèmes, vous allez être automatiquement redirigés vers l’outil et donc vers l’agrégateur. Ce dernier propose une interface à la fois très bien pensée et intuitive. Sur la gauche, on va ainsi retrouver une barre latérale qui contiendra nos différents dossiers, nos différents thèmes. Il suffira donc de cliquer sur celui qui nous intéresse pour afficher l’actualité associée. Plus bas, on peut également noter la présence d’une rubrique « Saved ». Tout comme n’importe quel agrégateur qui se respecte, Pulse.me va effectivement nous permettre de mettre certaines lectures de côté, pour plus tard. Un peu comme les favoris sur Google Reader.

Juste en dessous, nous avons un autre bouton : « Add Content ». En cliquant sur ce dernier, nous allons ouvrir un volet sur la droite, un volet qui se présente un peu comme un catalogue et qui indexe donc toutes les sources d’actualités connues de Pulse. Point intéressant, dans ce catalogue, on pourra trouver du contenu anglais ou américain, mais aussi du contenu français. Si on tombe sur un site intéressant, il suffira alors de cliquer sur le « + » qui l’accompagne pour l’ajouter à la liste de nos flux. Là, il nous suffira de sélectionner le dossier de notre choix (ou d’en créer un nouveau) pour ranger notre nouvelle source d’information.

C’est sur la partie droite de la page que vont s’afficher nos articles. La présentation par défaut est assez intéressante, on se retrouve effectivement face à un amas d’images de tailles différentes et accompagnées du nom de l’article associé. On peut toutefois opter pour d’autres modes d’affichage. Il suffit effectivement de cliquer sur les boutons de la barre d’outils située juste au dessus de nos articles pour changer la manière dont ces derniers vont se présenter. On pourra ainsi opter pour une présentation en vignettes de différentes tailles.

Pour lire les articles, pas besoin de se prendre la tête, on clique sur celui qui nous intéresse. Là, et bien le bougre apparaîtra alors sur toute la page, dans une fenêtre dédiée. Une présentation très propre, évidemment, à l’image du reste. Point positif, dans une barre latérale, on va pouvoir trouver une série de boutons qui vont nous permettre de partager l’article sur Twitter, sur Facebook, de l’envoyer par mail ou encore de l’ajouter à nos favoris. Tout en bas, nous aurons également un autre bouton qui va nous servir à changer la taille de la police, son style, mais aussi sa couleur.

En cliquant sur des flèches situées tout en haut de la page, nous aurons également la possibilité de passer d’articles en articles. On trouvera aussi dans cette zone un bouton pour fermer l’article et donc pour revenir à la liste de nos actualités.

Pulse débarque sur le web !

Verdict ?

Pulse.me m’a fait un fort effet. J’avais rapidement testé les applications mobiles à l’époque et elles ne m’avaient pas laissé un souvenir impérissable (les choses ont peut-être changé aujourd’hui). Pour ma part, je reste un fervent utilisateur de Google Reader mais je pense que j’irai faire un tour de temps à autre sur Pulse histoire de compléter ma veille. Après, ce qui serait vraiment génial, c’est que Flipboard décide de copier son voisin et qu’il nous sorte lui aussi un service web, mais il ne faut pas trop rêver non plus. Ah et au passage, il faut savoir que Pulse a été spécialement optimisé pour IE 10. Ouais, moi aussi ça me fait des frissons dans tout le corps. Plus d’infos ici d’ailleurs, pour ceux que ça intéresse.

Enfin, si vous avez envie de tester Pulse.me, suffit de cliquer sur ce lien : http://pulse.me. Et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez d’ailleurs…


Pulse débarque sur le web !

Pulse débarque sur le web !

Pulse débarque sur le web !

Via

Mots-clés pulseweb