Qualcomm attaque Apple pour lui barrer la route en Chine

Le feuilleton juridique qui oppose Apple et Qualcomm reprend de plus belle. La firme de San Diego, spécialisée dans les semi-conducteurs, vient d’attaquer celle de Cupertino en saisissant un tribunal en charge des questions de propriété intellectuelle à Pékin. Le but de la manœuvre ? Mettre des bâtons dans les roues à Apple en tentant de lui bloquer l’accès au marché chinois, tout du moins pour une période prédéterminée.

Inutile de préciser que la chose est prise très au sérieux par Apple, qui ne peut raisonnablement pas se permettre d’être mis à l’écart du marché numéro 1 du smartphone. Comme l’explique Ian King pour Bloomberg, la firme de Tim Cook serait, d’après ses sources, prête à allonger les billets pour satisfaire Qualcomm. Quitte à lui intenter un nouveau procès par la suite.

La firme américaine, spécialiste des semi-conducteurs, vient d’attaquer Apple en justice en vue de lui barrer la route sur le marché chinois du smartphone.

Il faut dire qu’en attaquant Apple en Chine, Qualcomm frappe là où ça fait mal. Outre le fait que le marché chinois est particulièrement important pour Apple, Bloomberg rappelle que si le tribunal pékinois venait à se rallier au constructeur de SoC, cela aurait potentiellement un impact sur la production des iPhone – ces derniers étant sans surprise fabriqués sur les chaînes d’assemblage chinoises.

“Apple emploie des technologies inventées par Qualcomm sans les payer”

C’est en tout cas ce qu’explique une porte-parole de Qualcomm. La société à l’origine des fameuses puces Snapdragon, a ainsi déposé sa nouvelle plainte en se basant sur une prétendue violation de trois brevets en lien avec la gestion de l’alimentation, mais aussi la technologie Force Touch utilisée par Apple sur les écrans d’iPhone.

Au travers de cette nouvelle affaire, les observateurs s’accordent à dire que Qualcomm cherche surtout à mettre la pression à Apple en vue de reprendre d’éventuelles négociations.

Rappelons que depuis janvier les deux firmes en sont à leur troisième procès. Apple avait en premier lieu amorcé une procédure judiciaire visant tout particulièrement la politique de licence mise en place par Qualcomm pour ses puces ; suite à quoi ce dernier saisit l’International Trade Commission, tout en intentant parallèlement un procès à Apple (aux États-Unis) pour violation de brevets.

Mots-clés applequalcomm