Qualcomm sort vainqueur de sa bataille contre les autorités taiwanaises

Qualcomm, le concepteur de puces pour smartphones a finalement eu gain de cause, dans le cadre de poursuites judiciaires l’accusant d’abus de position dominante. Les autorités taïwanaises avaient pris des mesures règlementaires qui impliquent des amendes de 773 millions de dollars. La Commission du commerce équitable a ainsi conclu que le fabricant de puces pourra investir 700 millions de dollars à Taïwan.

Cette initiative a été prise dans le but de booster les recherches en matière de technologie dans le pays.

Cet accord stipule également que Qualcomm n’aurait plus à payer des amendes. Mieux encore, il pourra facturer des redevances aux autres fabricants qui utilisent sa technologie. Pour rappel, le géant des puces a déjà versé 89 millions de dollars d’amendes.

Depuis cet accord, les actions Qualcomm ont enregistré une hausse significative de 1,7%.

Faire face aux poursuites d’Apple

Qualcomm est attaqué sur tous les fronts, car si les autorités taïwanaises ont arrêté leurs poursuites, Apple multiplie les accusations contre le géant des puces pour smartphones. Pourtant, les deux firmes travaillaient en partenariat depuis plusieurs années. Selon la marque à la pomme, Qualcomm abuse de sa position dominante et augmente considérablement les royalties.

D’après les affirmations de Steve Mollenkopf, le chef de la direction de Qualcomm, la bataille contre Apple sera bientôt réglée. Le dirigeant a maintenu qu’il s’agissait d’un simple différend commercial. Il se trouve qu’Apple n’est pas le seul qui accuse Qualcomm de profiter de sa position de monopole.

Quid des redevances et des brevets ?

Pour un bref rappel des faits, Qualcomm jouit d’une place de quasi-monopole sur le marché des puces pour smartphones. Depuis le mois d’octobre 2017, la multinationale est dans la « ligne de mire » de l’agence antitrust de Taïwan qui l’accuse de violation des lois locales. Selon les autorités, Qualcomm refusait de fournir les clients qui n’acceptaient pas ses conditions.

Une enquête auprès des clients de Qualcomm fut donc lancée. Le fabricant de puces a accepté les négociations équitables qui furent convenues avec les clients taïwanais. Qualcomm continuera alors à percevoir des redevances sur ses brevets.

Selon des rumeurs, Qualcomm est en train de développer des technologies révolutionnaires et ses clients Taïwanais seraient les premiers à en profiter.