Violation de brevets : Google, Facebook, Amazon et Microsoft… du côté d’Apple

Qualcomm continue sa guerre acharnée contre Apple. Il y a peu, le fournisseur a déposé une nouvelle plainte contre la firme de Tim Cook, exigeant que la vente des iPhone soit interdite aux États-Unis et en Allemagne. L’accusé peut cependant compter sur quelques soutiens de poids de l’industrie informatique et des communications.

Ainsi, Google, Facebook, Amazon et Microsoft sont clairement du côté de la marque à la pomme.

Apple

Tout comme cette dernière, ils accusent le fournisseur de composants électroniques d’abuser de sa position dominante pour influencer le marché et faire monter les prix de ses technologies.

Tous contre Qualcomm

Ils sont même allés jusqu’à intervenir auprès de l’International Trade Commission (ITC), plaidant pour que l’importation des iPhone ne soit pas interdite comme le réclame Qualcomm.

Apple peut également compter Samsung et Intel parmi ses alliés. Qualcomm se retrouve ainsi dans une position assez délicate, car l’entreprise est plus ou moins seule contre tous.

Tous membres de la CCIA (Computer and Communication Industry Association), ces entreprises ne pourront pas être accusées de favoritisme puisqu’Apple n’intègre pas le groupe. Edward Black, président de la CCIA, a expliqué que cette démarche auprès de l’ITC visait à protéger les intérêts de l’industrie informatique. Interdire la vente et l’exportation des iPhone pourrait causer « un choc majeur dans la fourniture » des smartphones.

De plus, l’interdiction permettrait également à Qualcomm « d’utiliser son pouvoir de monopole contre Apple mais aussi d’augmenter ses prix. » Ce qui ne manquera pas d’avoir des conséquences fâcheuses sur la disponibilité des iPhone et d’autres smartphones à de meilleurs tarifs. »

Le soutien inattendu de Samsung

Contre toute attente, Apple a également reçu le soutien de Samsung, son grand rival de toujours. Le géant sud-coréen a en effet annoncé être du côté de la firme de Cupertino dans son combat contre Qualcomm.

Le constructeur des Galaxy est membre de la CCIA. Il a d’ailleurs fait partie de ceux qui souhaitent que l’ITC ne valide pas la demande de Qualcomm concernant les iPhone.

Sinon, Intel aussi a rallié la cause du géant du mobile américain, mais toute seule et non en groupe. L’entreprise rivale de Qualcomm, et dont la technologie est présente dans les iPhone 7, a également adressé une lettre à l’ITC. Elle aussi demande à ce que Qualcomm n’obtienne pas gain de cause.

Mots-clés applequalcomm