Quand Amazon livre des sextoys à des gens qui n’ont rien commandé

Amazon fait face à un intrigant mystère depuis quelques semaines. Plusieurs sextoys ont en effet été livrés à des clients du site… sans que ces derniers n’aient passé une quelconque commande de ce genre.

Amazon est devenu en l’espace de quelques années un acteur incontournable sur le marché de l’e-commerce. Le site attire en effet des centaines de millions de visiteurs chaque année et l’entreprise est l’une des plus florissantes au monde.

Facepalm

Depuis quelques semaines, la société est cependant confrontée à un phénomène inexpliqué pour le moins étrange.

Amazon et le mystère des colis non sollicités

En effet, plusieurs colis en provenance de l’entreprise ont été déposés dans les boîtes aux lettres de clients basés aux États-Unis et au Canada… sans que ces derniers n’aient passé la moindre commande.

Si l’on en croit les informations récoltées par des confrères britanniques, alors ces étranges colis contiendraient des produits très variés.

Certains clients ont ainsi indiqué avoir reçu une enceinte Bluetooth ou encore des ampoules à LED et d’autres ont même eu la surprise de se retrouver avec un aspirateur pensé spécialement pour les unités centrales.

Toutefois, depuis quelque temps, ces mystérieux colis se seraient faits un peu plus… intimistes. Plusieurs clients ont ainsi rapporté avoir reçu des objets sexuels comme des godemichets ou même des vibromasseurs.

C’est notamment le cas de Nikki. Durant une entrevue menée par un site anglo-saxon, cette dernière a ainsi indiqué avoir trouvé dans son colis un godemichet proposé à 25 £. Elle a tout d’abord cru à une simple erreur, mais elle a rapidement compris que ce n’était pas le cas en regardant le bon de livraison du colis.

Une enquête a été lancée en interne

Amazon a confirmé de son côté l’existence de ces colis non sollicités et la firme a même annoncé avoir lancé une enquête en interne afin de déterminer la provenance de ces colis. L’entreprise prend d’ailleurs le problème très à coeur puisque ces derniers enfreignent les conditions d’utilisation de la plateforme.

Il faudra attendre la fin de cette enquête pour savoir de quoi il en retourne, mais l’entreprise a pu tout de même confirmer que les vendeurs impliqués n’avaient pas récupéré les adresses postales des clients touchés par le biais de sa plateforme. En outre, Amazon a également rappelé que les vendeurs tiers doivent nécessairement respecter les conditions fixées par ses soins sous peine de voir leurs comptes suspendus.

En tout, plus d’une quarantaine de produits auraient été expédiés de cette manière au Canada, et sans doute autant aux États-Unis.

Certains pensent que ces envois ont principalement pour but de récolter des commentaires et des notes positives sur les produits envoyés par ce biais, mais Amazon ne pense pas que ce soit le cas puisque les clients touchés n’ont pas laissé de commentaires après avoir reçu leur produit.

Mots-clés amazonnsfy