Quand Beeple imagine un monde post-apocalyptique

Si vous êtes amateurs d’art digital 3D, vous devez déjà avoir entendu parler de l’artiste numérique Mike Winkelmann, qui répond aussi au surnom Beeple. Ce dernier est surtout connu pour poster quotidiennement, depuis 2006, de nouvelles peintures numériques sur Instagram.

En 13 ans, Winkelmann n’a pas raté une seule journée, ce qui lui a valu de gagner plus d’un million d’abonnés.

Apocalypse

Crédits Pixabay

Dans un article publié le 3 janvier 2020, le site The Verge s’est penché sur les récentes créations de Mike Winkelmann. L’artiste a indiqué que cette année était particulière car il s’accordait plus de liberté. « J’ai décidé que j’allais faire tout ce que je voulais. » a-t-il indiqué.

Et quand Mike Winkelmann se lâche pour faire ce qu’il veut, ça donne des créations inspirées d’un monde post-apocalyptique dans lequel Mark Zuckerberg devient un zombie et où bébé Yoda se transforme en monstre dévoreur de chair fraîche.

Mike Winkelmann s’inspire de notre situation actuelle

D’après le site The Verge, Mike Winkelmann s’est inspiré des différents problèmes environnementaux et sociopolitiques auxquels nous sommes confrontés actuellement pour créer ses œuvres.

Dans le monde post-apocalyptique de Mike Winkelmann, Hillary Clinton et Donald Trump fusionnent pour donner un cyborg, Michael Jackson se transforme en robot « mère-porteuse, » Mark Zuckerberg devient un zombie et bébé Yoda, un chien-robot qui se nourrit de chair humaine.

Un artiste influencé par la pop-culture

Les œuvres de Mike Winkelmann sont influencées en grande partie par la pop-culture. On y trouve des références à des films et séries Netflix ou encore Disney. Lors de son interview avec The Verge, l’artiste a expliqué que c’était notamment dû à l’omniprésence de Disney.

« On voit Disney partout, surtout ces dernières semaines depuis la sortie de The Rise of Skywalker. Je trouve ça marrant de prendre et se réapproprier certaines de leurs marques. Je trouve que c’est intéressant d’imaginer ce que ça donnerait d’utiliser certains de ces personnages et de les doter d’une IA dans le futur. »

Comme à son habitude, Beeple a posté les photos de ses nouvelles œuvres sur Instagram. Comme on pouvait s’en douter, cela n’a pas laissé ses abonnés indifférents. Néanmoins, Winkelmann a indiqué qu’il ne prêtait pas attention aux commentaires de ses followers.

View this post on Instagram

KIDS AFTER 9PM #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

DYING STAR #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

WAR MACHINE WET DREAM #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

SPIDER-YE FEEDING TIME #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

ROUTINE MAINTENANCE #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

STRAY BABY YODA ROBOT DOGS

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

MEAT HEAD #everydays

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

DISNEY+ #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

View this post on Instagram

GOOD CATCH #everyday

A post shared by beeple (@beeple_crap) on

Mots-clés insolite