Quand Burger King dévoile la recette de ses burgers sur Twitter, Dorcel fait pareil avec ses sextoys

Burger King fait partie des grands perdants du confinement. Les Français ne pouvant plus sortir de chez eux, l’enseigne fait face à un important manque à gagner. Mais cela ne semble freiner ni son enthousiasme ni son sens de l’humour.

Plus tôt dans la semaine, Burger King a ainsi commencé à partager sur Twitter les recettes de ses burgers.

sexy

Crédits Pixabay

Les internautes peuvent donc, s’ils le souhaitent, préparer des Whopper, des Streakhouse ou même des Big King du confinement.

Comment faire son Whopper à la maison ?

Une manière comme une autre de passer le temps et de se régaler les papilles en attendant la fin du confinement.

Burger King ne se limite d’ailleurs pas à de simples images. Pour étayer son propos, l’enseigne a également mis en ligne le 31 mars une vidéo tournée “à la maison”, une vidéo montrant tout simplement comment faire son propre Whopper.

Sans surprise, l’initiative de l’enseigne a été bien accueillie de la part des internautes… et elle a bien entendu donné des idées à d’autres figures emblématiques de la plateforme…

Dorcel a en effet lancé une campagne un peu similaire. Mais loin de chercher à nous régaler les papilles, le géant du porno français a préféré s’intéresser à ce qui se passe en dessous de notre ceinture. Pas de recette de burgers en vue, donc, mais plutôt des recettes pour nous apprendre à créer nos propres sextoys. Le tout avec des produits de la maison, comme des pâtes par exemple.

La même avec des sextoys

Un clin d’oeil à Burger King, donc. Toutefois, et contrairement à ce dernier, Dorcel souffre moins du confinement. Les sites pour adultes ont en effet tous remarqué une nette augmentation de leur trafic depuis le début du confinement, ce qui a même poussé certains d’entre eux à réduire la qualité de leurs flux vidéo.

Les sextoys, de leur côté, enregistrent aussi une augmentation des ventes depuis que les Français et Françaises doivent rester chez eux.

Reste que ces deux campagnes ont au moins le mérite de faire sourire, ce qui n’est bien entendu pas du luxe par les temps qui courent. Le Covid-19 continue en effet de faire des ravages en France, mais aussi dans le reste du monde. Notamment en Italie, en Espagne ou plus récemment aux Etats-Unis, devenus l’épicentre de la maladie.

Mots-clés nsfytwitter