Quand de gentils hackers s’en prennent à un centre commercial

Les hackers ont souvent mauvaise presse, mais ils sont loin de tous être des individus asociaux et nihilistes. Certains d’entre eux sont même plutôt sympathiques, en fait, et c’est précisément ce que prouve cette étonnante histoire. Des hackers ont en effet diffusé un message sur les écrans du centre commercial de leur ville pour prévenir ses gérants de la présence de plusieurs failles de sécurité critiques. Futé, non ?

Cette drôle d’histoire s’est déroulée à Liverpool la semaine dernière, et plus précisément dans le centre commercial Liverpool One.

Hack Liverpool One

En se promenant dans ses rayons dimanche dernier, les usagers ont donc pu tomber sur un message affiché sur les panneaux électroniques présents dans le magasin.

Liverpool One s’est fait hacker

Très poli, le message en question comportait simplement quelques mots accompagnés d’un hashtag : “We suggest you improve your security. Sincerely, your friendly neighbourhood hackers. #JFT96”. Un message que l’on peut grossièrement traduire par quelque chose comme : “Nous vous suggérons d’améliorer votre sécurité. Cordialement, vos pirates de quartier amicaux”.

Bien sûr, de nombreuses personnes présentes sur place n’ont pas manqué d’immortaliser la chose en photo. Les images ont ensuite beaucoup tourné sur les plateformes sociales habituelles, et notamment sur Reddit.

Très vite, plusieurs médias ont relayé l’affaire et Liverpool One s’est brusquement retrouvé sous les feux des projecteurs. Ce qui n’a visiblement pas fait très plaisir à ses responsables.

Le centre commercial ne souhaite pas commenter l’affaire

Contactés par Motherboard, ces derniers ont en effet refusé de commenter l’attaque. Le département marketing du centre a ainsi déclaré qu’il n’avait aucun commentaire particulier à faire sur ces photos et qu’il ne souhaitait rien dire de plus sur l’incident.

Nos confrères ont cependant continué à fouiner et ils ont notamment fait des recherches sur l’entreprise qui fabrique ces panneaux d’affichage, Elonex. L’enquête a révélé que cette dernière comptait bien Liverpool One parmi ses clients. La police, elle, a déclaré qu’elle n’était pas au courant d’une attaque quelconque.

Reste l’énigme du hashtag. Il ferait apparemment référence au décès tragique de 96 personnes lors du drame d’Hillsborough en 1989. Syite à un match de football opposant Liverpool FC et Nottingham Forest, un mouvement de foule s’était produit et il avait conduit à la mort de plusieurs dizaines de personnes.

Mots-clés insolite