Quand Deadpool pensait duper Daredevil avec un tour stupide

Deadpool est devenu l’un des héros Marvel préférés des spectateurs après avoir été incarné par Ryan Reynolds au cinéma. Un personnage capable de briser le quatrième mur et doté d’un humour très cinglant. Et lors de la première Civil War, l’antihéros a affronté Daredevil, tentant de lui jouer un drôle de tour. Comme souvent avec Deadpool, rien ne s’est passé comme prévu. Dans cet arc, Wade Wilson est chasseur de primes pour le gouvernement, chargé de ramener les individus dotés de pouvoirs et non-enregistrés.

Mais Deadpool s’est mis à la recherche de mutants déjà enregistrés, donnant lieu à des rencontres étranges.

Deadpool, un super héros pas ordinaire
Crédit : 20th Century Fox France

Dans Cable & Deadpool # 30, Deadpool a croisé le chemin de Daredevil.

Deadpool pensait combattre Matt Murdock

Deadpool a traqué certains individus pendant la Civil War de Marvel, dont Daredevil. C’est dans un entrepôt que l’antihéros croise la route de Matt Murdock et compte utiliser une arme redoutable contre lui : un « distorseur interspatial ». Wade Wilson assure que cet objet va permettre de « projeter temporairement le cerveau de Daredevil dans la dimension X » et lui colle dans le dos. Mais l’avocat n’est pas dupe…

Daredevil sait que ce n’est pas un « distorseur interspatial » mais un simple iPod avec un bout de scotch… Deadpool voulait détourner l’attention de son adversaire pour l’attaquer. Sauf que ce n’est pas Matt Murdock qui porte le costume du Diable de Hell’s Kitchen. C’est Danny Rand, alias Iron Fist, derrière le masque de Daredevil. Avant même que Deadpool ne réalise que son tour n’a pas marché, Captain America et d’autres héros d’un mouvement contre le fichage arrivent. Contrairement à Matt Murdock, Danny Rand n’est pas aveugle.

C’est l’un des nombreux affrontements infructueux de Deadpool lors de cette Civil War. Avec sa capacité à briser le quatrième mur et connaître la nature de son existence, chaque apparition du personnage est l’occasion d’un moment lunaire. Comme cet iPod collé au dos de Daredevil décrit comme un objet très puissant par Wade Wilson.

Ce n’est donc pas un hasard que les deux adaptations portées par Ryan Reynolds soient de véritables cartons commerciaux. Désormais, la franchise appartient à Disney… Reste à savoir ce que le géant du divertissement va en faire.