Quand des chasseurs de trésors découvrent un cratère vieux de 100 millions d’années

Selon un rapport de Resourc.ly, un média d’Australie occidentale, un cratère aurait été découvert par des mineurs près de la ville d’Ora Banda. Il s’agit d’un énorme trou d’environ 5 kilomètres de diamètre, probablement causé par la chute d’une météorite de 200 mètres de large.

Les géologues qui ont fait la découverte appartiennent à une société minière aurifère australienne dénommée Evolution Mining. Devant certaines roches assez inhabituelles pour le site, ils ont demandé l’avis du géophysicien Jayson Meyers, qui est également directeur et fondateur de Resource Potentials, une société de consultance en géophysique se trouvant à Perth. Meyers s’est ainsi chargé d’analyser des échantillons de roche ainsi que des carottes de forage prélevées sur le site.

Crédits Pixabay

En étudiant les prélèvements, Meyers a remarqué la présence de plusieurs cônes de rupture qui seraient en fait des signes révélateurs de l’impact d’une météorite.

Les cônes de rupture, preuves d’un crash de météorite

Le PSI ou Planetary Science Institute, un institut de recherche à but non lucratif situé à Tucson, en Arizona a expliqué que les cônes de rupture se forment lorsqu’une zone est secouée par des ondes de choc à grande vitesse et à haute pression provoquées par l’impact d’un gros objet tel qu’une météorite, ou encore par une énorme explosion. Ces ondes arrivent à briser la roche en laissant cette signature unique ayant une forme de cône.

D’après Meyers, ces preuves tendent à confirmer qu’il y a bien eu une météorite qui s’est écrasée sur le site, étant donné qu’aucun essai nucléaire n’a jamais eu lieu à Ora Banda.

Au cours de ses recherches, Meyers a également procédé à l’examen de la topographie et des anomalies gravitationnelles sur le site. Il a ainsi découvert la présence d’un pli au milieu du cratère d’impact. Le pli en question renfermait de nombreux cônes brisés au niveau des affleurements rocheux.

À lire aussi : Quand des météorites révèlent des informations sur une exoplanète

Quand le cratère s’est-il formé ?

A l’heure actuelle, des scientifiques de l’Université Curtin de Perth effectuent des analyses plus approfondies sur les minéraux provenant du cratère. Ces analyses ont pour but de déterminer si ces minéraux ont été vaporisés lors de l’impact puis recristallisés sous haute pression. L’étude des zircons et d’autres minéraux prélevés sur les lieux permettra également de déterminer le moment du crash.

Selon Meyers, il est probable que la météorite ait frappé la Terre il y a de cela 40 à 250 millions d’années.

Un impact aussi brutal nous rappelle l’astéroïde qui a jadis mis fin au règne des dinosaures. Toutefois, l’on sait que celui-ci est tombé il y a 65 millions d’années au niveau de la Péninsule du Yucatan. Les études menées au site d’Ora Banda permettront de savoir si la météorite australienne s’est crashée avant ou après l’extinction des dinosaures.

À lire aussi : Au Costa Rica, découverte d’une météorite arc en ciel