Quand des lycéens découvrent 4 nouvelles exoplanètes

Des lycéens passionnés d’astronomie ont repéré quatre nouvelles exoplanètes. Cette découverte leur a valu une accréditation dans le domaine de l’astronomie.

Jasmine Wright (18 ans) et Kartik Pinglé (16 ans) ont participé au programme de mentorat du Centre d’astrophysique Harvard-Smithsonian. L’établissement résulte d’une collaboration entre l’Observatoire de l’université Harvard et l’Observatoire d’astrophysique de la Smithsonian Institution. Quant au programme, il permet aux lycéens locaux passionnés par la recherche de participer à des études. Le projet constitue pour eux une opportunité de travailler avec des chercheurs de Harvard et du MIT. Sous l’encadrement du professeur Tansu Daylan, Wright et Pinglé ont ainsi découvert un quatuor d’exoplanètes. Ces dernières gravitent autour d’une étoile connue sous le nom de TOI-1233.

Crédits Pixabay

TOI-1233 est l’étoile relativement brillante avec des caractéristiques proches de notre soleil. Elle se situe à environ 200 années-lumière du système solaire dans la constellation du Centaure.

4 heures de travail par semaine

Les deux lycéens se sont basés sur les données du Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) de la NASA. Pour trouver des exoplanètes, le télescope spatial capte la gradation de la luminosité des étoiles. Les données obtenues sont ensuite comparées à d’autres provenant de télescopes au sol.

Pinglé raconte au Astronomical Journal avoir cherché des changements de luminosité au fil du temps. Le principe est simple. Si une planète tourne autour d’une étoile, en passant devant cette dernière, elle affaiblit sa luminosité. À noter qu’il s’agit de la plus jeune équipe à faire ce genre de découverte. Les deux lycéens sont évidemment très satisfaits de cet accomplissement.

Les planètes en orbite autour de TOI-1233 comprennent une grosse rocheuse. Celle-ci possède une période orbitale de moins de quatre jours. Les trois autres planètes sont de type gazeux comme Neptune. Elles effectuent des révolutions respectives de 6, 14 et 19,5 jours.

Vers une grande carrière dans l’astronomie ?

Chaque année, le programme de mentorat reçoit une douzaine de lycéens. Une fois acceptés, ceux-ci travaillent avec des scientifiques pendant une année sur un projet de recherche. Cette découverte aura permis à Wright de passer une maîtrise en astrophysique à l’université d’Édimbourg, en Écosse. Pinglé, quant à lui, doit encore terminer ses années de lycée.

Mots-clés exoplanètes