Quand Elon Musk cite Star Trek pour évoquer le lancement de la Space Force

Le vendredi 20 décembre dernier, le président des États-Unis d’Amérique a signé le National Defence Authorization Act (NDAA). Il s’agit d’un projet de loi de 738 milliards de dollars américains concernant les dépenses de la défense. Elle introduit une nouvelle force, la Space Force, en tant que nouveau service militaire.

C’est le premier service militaire à être créé depuis 1947, l’année qui a marqué la séparation entre l’US Air Force et l’armée américaine.

SpaceX Falcon Heavy

Crédits Pixabay

En réaction à l’initiative, Elon Musk, le PDG de SpaceX, a publié un tweet de deux mots sur le thème de Star Trek. « Starfleet begins », a-t-il annoncé sur la plateforme. À titre de rappel, dans la fiction, Starfleet est une organisation rattachée à la Fédération des planètes unies. Sa mission consiste à explorer la Galaxie et à assurer la défense de l’espace de la Fédération.

Techniquement, selon les dispositions de la NDDA, la Space Force reste sous l’égide de la Force aérienne. D’ailleurs, d’après Defence News, « le commandement spatial de l’armée de l’air a été immédiatement redésigné comme la force spatiale. »

Musk soutient l’initiative

Rappelons que la société spatiale d’Elon Musk collabore avec la NASA et l’US Air Force. Lors d’une interview avec Kara Swisher de Recode en 2018, il avait affirmé son soutien à l’initiative. « La Space Force est une chose sensée à faire », avait-il souligné.

« Eh bien, c’est peut-être un peu controversé, mais j’aime bien l’idée », avait-il ajouté. « Je pense que c’est cool. Vous savez, quand l’Air Force a été créé, il y avait beaucoup de gens qui désapprouvaient, et qui disaient : « Oh, comme c’est bête d’avoir une Air Force ! Parce que les avions de la Seconde Guerre mondiale étaient gérés par l’armée. »

D’une manière globale, la Space Force assurera la formation de professionnels militaires de l’espace, l’acquisition de systèmes spatiaux militaires, le perfectionnement de la doctrine militaire pour la puissance spatiale, et l’organisation des forces spatiales.

Une Space Force mesurée par rapport à la technologie et les capacités

Par ailleurs, Defence News a souligné que « 16 000 membres du personnel actif et civil de l’AFSPC seront désormais affectés à la force spatiale ».

Barbara Barrett, secrétaire de l’Air Force, a expliqué que « la Space Force ne sera pas mesurée par le nombre de personnes, contrairement par exemple au Marine Corps, qui est vraiment un service à forte intensité de main-d’œuvre ».

« La Space Force est bien plus mesurée par la technologie et les capacités », a-t-elle souligné.