Quand Elon Musk invite à “prendre la pilule rouge” sur Twitter

Elon Musk a encore réussi à faire parler de lui en tweetant ceci : « prenez la pilule rouge ». Ce mystérieux message a attiré l’attention d’une trentaine de millions de suiveurs. Cette expression commune est très courante sur Internet pour ceux qui changent d’opinions et basculent vers la droite.

Elle est aussi utilisée dans des forums consacrés à des sujets touchant la politique ou les droits de l’homme.

Capture d'écran de Matrix 1

Capture d’écran de Matrix 1

Selon certaines interprétations, il ferait référence à une scène du film Matrix, dans laquelle Morpheus propose à Neo deux pilules. La bleue est censée mettre fin à l’histoire, tandis que la rouge doit lui d’accéder à la véritable réalité. Néanmoins, Lily Wachowski, la coréalisatrice du film, n’a pas apprécié le rapprochement, si bien qu’elle s’en est publiquement prise au patron de Tesla et de SpaceX.

Depuis la propagation du coronavirus au niveau mondial, le gouvernement américain a décidé de maintenir la fermeture des entreprises et de tout autre endroit public.

De son côté, l’entrepreneur ne cache sa frustration par rapport à cette mesure. Néanmoins, il n’a pas été bien inspiré cette fois puisque la pilule rouge est également associée à certains courants peu recommandables.

Un basculement vers l’extrême droite ?

« RedPill » est en effet  le titre d’un documentaire dédié aux mouvements masculinistes sorti en 2016. Les groupes radicaux concernés utilisent l’image de la pilule rouge pour se reconnaître. Ils invitent leurs membres à se réveiller face à un prétendu « mensonge féministe ».

En général, ces individus extrémistes se servent d’Internet pour se structurer virtuellement afin de se protéger du monde extérieur. Ils croient que la société contemporaine favorise les femmes et oppressent les hommes. Leur propos évoque à la fois la peur et la haine.

Dans les années 2010, le référentiel s’est élargi à d’autres cercles. La pilule rouge est devenue le symbole d’une conversion à l’extrême droite, voire un symbole des néonazis. Au sein de ces cercles, elle est utilisée pour désigner l’existence d’un complot à l’échelle mondial.

Cette tendance a fait apparaître le « red-pilling », une pratique visant à convertir quelqu’un au racisme, à l’homophobie, à la misogynie ou à l’antisémitisme. Le mouvement a connu une incroyable ascension au moment où Donald Trump est arrivé au pouvoir.

Un ton antiréglementaire

Le PDG de Tesla a pris un ton antiréglementaire depuis la fermeture de son usine en Californie. Il a qualifié la décision de « fasciste ».

Néanmoins, il a tout de même rouvert son entreprise et a déclaré être prêt à toute forme d’arrestation. Une décision publiquement appuyée par Donald Trump, l’actuelle locataire de la Maison Blanche.

Des voix conservatrices saluent le tweet et se sont rangées de son côté.

Ivanka, la fille du président, y a même réagi en répondant : « Prise ! »

Mots-clés elon musktwitter