Quand Facebook permet de résoudre une affaire vieille de 15 ans

Facebook est souvent pointé du doigt pour sa politique désastreuse en matière de données privées ou encore pour les nombreux faits divers auxquels la plateforme est régulièrement mêlée. Il semblerait cependant que le service ait aussi des vertus insoupçonnées.

Preuve en est, la police de Nash County a annoncé la semaine dernière avoir retrouvé les restes d’une femme disparue depuis une quinzaine d’années.

Une flamme de bougie

Crédits Pixabay

Une découverte rendue possible… par un groupe créé sur Facebook.

Une disparition remontant à quinze ans en arrière

L’affaire remonte donc aux années 2000. Deborah Elaine Deans, alors âgée de vingt-neuf ans, a disparu sans laisser de traces. Elle vivait à Nash County, une ville située en Caroline du Nord.

Les enquêteurs saisis de l’affaire ont tout mis en oeuvre pour la retrouver, en pure perte. L’affaire n’a jamais été classée.

Le 20 octobre dernier, une page Facebook spécialisée dans les faits divers à alors publié une photo de la disparue, avec un bref récapitulatif de l’affaire. Une photo prise peu de temps avant la disparition de la femme, une disparition enregistrée le 19 janvier 2004.

La publication a bien entendu suscité de nombreuses réactions et de nombreux commentaires… dont un assez étrange. En effet, l’un des internautes a publié à la suite du message un descriptif détaillé de l’endroit où se trouvaient les restes de la victime.

L’administratrice de la page a immédiatement contacté la police locale et cette dernière a alors dépêché une équipe afin de mener des fouilles à l’endroit indiqué par le commentaire. Les enquêteurs ont ainsi découvert les ossements de la disparue.

Le lendemain, la police a alors placé en détention Kimberly Hancock, une femme âgée de quarante-neuf ans, une femme qui habitait à l’époque avec la victime, dont elle était aussi la belle-soeur. Elle est poursuivie pour meurtre au premier degré.

Un commentaire laissé sur une page Facebook

D’après les enquêteurs, cette femme avait été interrogée en 2004, mais elle avait prétendu n’avoir aucune nouvelle de la disparue. Elle avait néanmoins expliqué aux enquêteurs s’être disputée avec elle peu de temps avant, tout en indiquant que sa belle-soeur lui avait ensuite demandé de venir avec chercher ses enfants dans la famille d’accueil où ils avaient été placés, ce qu’elle avait refusé de faire.

Si les enquêteurs avaient interrogé Kimberly Hancock, c’était également en raison d’une ancienne affaire. La femme avait été arrêtée dans les années 90 après avoir ouvert le feu sur son père. Elle avait dix-huit ans à l’époque. L’affaire n’avait cependant pas débouché sur une condamnation, en raison de nombreux abus subis par cette dernière.

En revanche, il semblerait que Deborah Elaine Deans ne soit pas la seule disparue. Les enquêteurs ont en effet révélé que le frère de la suspecte avait lui aussi disparu sans laisser de traces en 2009.

Pour le moment, Kimberly Hancock n’a rien avoué.

Mots-clés facebookweb