Quand Google Maps, Apple Maps et Waze dirigent les Californiens vers des incendies

Google Maps, Apple Maps et Waze se retrouvent au cœur d’une toute nouvelle polémique. Plusieurs utilisateurs résidant en Californie ont en effet été dirigés vers des incendies de forêt en utilisant ces solutions.

La Californie est en proie depuis plusieurs jours à de violents incendies de forêt, des incendies dont la propagation est facilitée par les vents violents s’abattant sur la région. Si les pompiers luttent de toute leur force pour circonscrire ces feux, ils n’ont pas encore été en mesure de les stopper.

Incendie

Très exposés, les habitants de la région doivent donc procéder avec la plus extrême prudence lors de leurs déplacements.

Google Maps, Apple Maps et Waze au cœur d’une polémique

Google Maps, Apple Maps et Waze semblent cependant ne pas être au courant de la dangerosité de la situation. Plusieurs utilisateurs ont en effet remarqué avec stupeur que ces solutions avaient la fâcheuse tendant à faire fi de ces incendies et à les diriger ainsi tout droit vers les feux lors du calcul de leurs itinéraires.

Pour calculer le meilleur itinéraire entre un point A et un point B, les solutions de navigation assistée prennent en compte plusieurs critères différents, à commencer par les travaux ou encore le trafic routier.

Google Maps, notamment, est capable de prendre en compte le degré d’engorgement des axes routiers pour proposer à ses utilisateurs l’itinéraire le moins encombré. La solution est efficace et elle permet ainsi aux conducteurs d’éviter les embouteillages en passant par des axes secondaires ou même en différant l’heure du départ.

Pour fonctionner, les algorithmes de l’application s’appuient sur les statistiques en lien avec la circulation routière et sur les données publiques communiquées par les agences gouvernementales.

Les algorithmes ont leurs limites

Waze, de son côté, va encore plus loin en s’appuyant sur les données partagées par tous les utilisateurs du réseau et par les différents événements créés par ces derniers.

Toutefois, les algorithmes ont aussi leurs limites et c’est précisément ce qui explique pourquoi Google Maps, Apple Maps et Waze ont dirigé plusieurs Californiens vers des incendies.

Ces applications ont en effet déterminé que ces axes étaient les moins empruntés et donc les plus rapides. Mais voilà, dans les faits, si ces routes étaient désertes, c’était principalement en raison de leur dangerosité.

Waze a rapidement eu vent de l’histoire et l’entreprise a ainsi annoncé qu’elle travaillait en étroite collaboration avec les autorités locales afin d’identifier les axes routiers posant problème. Google Maps devrait bien entendu suivre le mouvement puisque les deux solutions appartiennent désormais à la même compagnie.

Il faut donc espérer qu’Apple se montrera aussi réactif de son côté.