Quand Google Maps immortalise un grave incendie

Google a les yeux partout. Depuis le lancement de Google Street View en 2007, le géant a en effet déployé ses voitures aux quatre coins du monde.

Comme vois le savez, il arrive fréquemment que ces dernières immortalisent des moments insolites ou même parfois carrément gênants. C’est en partie ce qui s’est produit en octobre 2019. Les Google Cars étaient en effet en train de se promener dans les rues d’Auckland lorsqu’un incendie s’est déclaré au SkyCity Convention Center.

Les caméras de Google Maps ont immortalisé un incendie important à Auckland

Les caméras de Google Maps ont immortalisé un incendie important à Auckland

Le SkyCity Convention Center a été construit à la fin des années 90 à Auckland, en Nouvelle-Zélande, aux pieds de la Sky Tower.

L’incendie du SkyCity Convention Center visible dans Google Maps

L’établissement a plusieurs casquettes. Le complexe comprend en effet un casino comprenant plus de 1 600 machines à sous et plus de 100 tables de jeu, mais aussi un cinéma de 700 places, un centre réservé aux congrès, deux hôtels et plusieurs bars et restaurants.

Le lieu est également connu pour avoir accueilli pas mal d’événements sportifs comme deux titres mondiaux de boxe.

En octobre 2019, un incendie s’est déclaré sur place et il s’est rapidement répandu à travers le complexe. D’après l’enquête qui a suivi, le feu serait parti d’une torche laissée sans surveillance sur le toit d’un bâtiment en construction. Les quatre cents personnes travaillant sur le site ont été évacuées, de même pour tous les visiteurs. Une centaine de sapeurs pompiers ont été mobilisés sur place pour contenir l’incendie. Un incendie dont la puissance s’est rapidement décuplée en raison des puissantes bourrasques de vent qui ont balayé la ville durant les heures suivantes.

L’affaire a fait couler beaucoup d’encre, et pas uniquement en raison de la vitesse à laquelle s’est propagé l’incendie. Le feu a en effet provoqué l’apparition et la disparition de nuages de fumée toxique. Les habitants de la ville ont donc été obligés de s’éloigner le plus possible du bâtiment et une odeur de plastique brûlé s’est répandue à travers tout le centre-ville.

Un incendie uniquement visible de loin

Ces nuages toxiques ont été provoqués par les bouteilles de gaz et les matériaux isolants présents sur le site. L’incendie s’est en effet répandu sur plusieurs étages du bâtiment.

Toujours est-il qu’une Google Car se trouvait à Auckland au moment des faits. Si la ville est présente dans Street View depuis quelques années maintenant, Google procède régulièrement à des rafraîchissements de ses panoramas et la firme avait donc dépêché un véhicule sur place.

Quelques mois plus tard, les images capturées par la voiture ont été ajoutées au service, des images qui nous permettent de réaliser l’ampleur de la catastrophe. En revanche, et c’est sans doute le plus surprenant, l’incendie n’est visible que sur une vue éloignée de Google Street View. Si vous vous rapprochez de l’édifice, Google Maps vous bascule en effet automatiquement vers des diaporamas remontant à octobre 2018, soit un an avant l’incendie.

Mots-clés googlegoogle maps