Quand Google Maps perd des villes entières

Google Maps est un formidable compagnon lorsqu’il est question de prendre la route et de se rendre dans des régions inconnues. Grâce à lui, on peut facilement trouver sa destination, mais aussi mettre la main sur un petit restaurant ou la prochaine station essence du coin.

Mais voilà, il semblerait que toutes les régions ne soient pas logées à la même enseigne. C’est du moins ce qui ressort de cette histoire.

Image par Photo Mix de Pixabay
Image par Photo Mix de Pixabay

Une histoire se déroulant dans le Queensland australien, et donc dans l’état situé au nord-est de l’île.

Google Maps manquerait de précision dans le Queensland australien

Comme le rapporte ABC, Google Maps ne fait en effet pas l’unanimité dans cette région.

Le problème ne vient évidemment pas de l’outil lui-même ou de sa philosophie, mais plutôt de la manière dont Google a cartographié l’état. Plusieurs maires de communes situées dans l’ouest du Queensland et quelques responsables du tourisme local ont en effet déclaré qu’ils étaient très “déçus” de la solution de cartographie du géant américain.

En cause, les errances du système ou, plutôt, les inexactitudes dont fait parfois preuve Google Maps lorsqu’il doit guider des touristes désireux de découvrir la région australienne.

En effet, il semblerait que la solution ait la fâcheuse tendance à “oublier” ou à “perdre” des villes entières.

L’exemple le plus frappant étant celui de la ville d’Eromanga. Une ville située dans le sud-ouest de l’état et qui apparaissait dans Google Maps à environ 85 km de sa position réelle. Depuis, le problème a été corrigé, mais il a fallu à Google près de deux semaines pour que la ville retrouve son emplacement initial.

De mauvais itinéraires et des vues Street View datées

De leur côté, les pouvoirs publics locaux appellent donc les touristes et les habitants de la région à faire preuve de discernement et à se fier davantage aux panneaux installés aux abords des routes qu’à la solution de cartographie de Google.

D’autant que certains itinéraires conseillés ne se limiteraient pas aux voies publiques. D’après un conseiller de la région, Google Maps aurait parfois tendance à conseiller aux automobilistes d’emprunter des routes situées dans… des domaines privés.

Le problème ne se limiterait d’ailleurs pas au simple calcul d’itinéraire. Les habitants de la région déplorent également que Street View ne propose pas de vues rafraichies de leur ville. Les panoramas présentés remonteraient dans certains cas à plusieurs années en arrière et ils ne correspondraient donc plus à la réalité.

Pour Adam Head, le responsable du tourisme et du développement économique du Winton Shire Council, il s’agit d’un vrai problème. L’homme pense en effet que ces panoramas datés ont un effet hautement dissuasif sur les touristes.

Google, de son côté, ne s’est pas exprimé publiquement sur la question. En tout cas, si la solution n’est pas parfaite, elle a au moins le mérite de permettre d’aider les plus démunis lorsqu’elle est bien utilisée.

Mots-clés googlegoogle maps