Quand Google Search aide à lutter contre l’anxiété

Google Search a beaucoup évolué au fil des années. Le moteur numéro 1 ne se contente en effet plus d’afficher de longues listes de sites. Il est désormais capable de répondre directement à des questions, de réaliser des opérations mathématiques complexes ou même de convertir des devises.

Et à présent, Google franchit un nouveau cap en déployant une nouvelle fonction visant à lutter contre l’anxiété.

Le logo de Google

Photo de Mitchell Luo – Unsplash

Comme le rappel Daniel H. Gillison Jr., le PDG de la National Alliance on Mental Illness, l’anxiété frappe d’innombrables personnes chaque année sur les terres de l’oncle Sam.

Google part en guerre contre l’anxiété

D’après le spécialiste, plus de 48 millions de personnes adultes souffriraient donc de troubles anxieux aux États-Unis. Des troubles débouchant sur de nombreux symptômes différents, cela va sans dire.

En France, le bilan n’est pas plus positif et une personne sur cinq est ainsi touchée par les mêmes troubles. Des troubles allant de la simple anxiété à l’attaque de panique aiguë ou pouvant même déboucher dans certains cas sur des phobies et des TOC.

Google, bien sûr, ne peut pas à lui seul guérir tout le monde de l’anxiété, mais le géant américain compte tout de même apporter sa pierre à l’édifice. Il vient ainsi de déployer, aux États-Unis, une nouvelle fonction se présentant sous la forme d’un questionnaire.

Concrètement, lorsqu’un internaute lancera une recherche portant sur l’anxiété ou un terme associé à ce trouble, alors il verra apparaître un bouton au-dessus ou à côté des résultats de recherche. Ce bouton lui proposera de lancer un auto-diagnostic.

À lire aussi : Google Search permet désormais de créer des listes de films

Une fonction réservée aux États-Unis pour l’instant

Après avoir tapé ou cliqué dessus, Google affichera donc une série de questions précise et élaborée en partenariat avec des spécialistes de l’anxiété.

En effet, le questionnaire mis en place a été validé cliniquement et il est déjà utilisé par le personnel de santé pour identifier plus facilement les troubles touchant leurs patients.

Au travers de sept questions, le questionnaire d’auto-évaluation sera donc en mesure de déterminer l’état de l’internaute et de le renvoyer ensuite vers des services ou spécialistes susceptibles de lui venir en aide. Si l’initiative est louable, elle reste cependant cantonnée au territoire américain. La fonction n’est pas encore disponible sur la version française du moteur de recherche.

À lire aussi : Google Search va nous permettre de trouver des moments clés dans les vidéos de YouTube

Mots-clés googlegoogle search