Quand Google Traduction t’annonce la fin du monde

Google Traduction a toujours été un terrain de jeu propice pour la chasse aux easter eggs et un internaute a justement découvert un tout nouveau glitch planqué dans le service.

Google a toujours eu la main lourde au niveau des easter eggs et l’entreprise a ainsi pris l’habitude de cacher plein de surprises dans ses différents services et outils. Le dernier en date a été découvert sur Google Traduction et il place la barre vraiment haut.

USA nucléaire

Pour le faire apparaître, il faut bien évidemment commencer par se rendre sur le service.

Google et les easter eggs, une affaire qui roule

Lorsque ce sera fait, vous devrez choisir en langue source le maori et en langue de sortie l’anglais ou le français. Attention cependant, car si vous optez pour la langue de Molière et de Jul, le résultat ne sera pas très probant et la traduction renvoyée laissera franchement à désirer.

Une fois que tout est en passe, placez-vous dans le champ d’entrée et tapez à plusieurs reprises le mot « dog » en espaçant chaque occurrence d’un espace.

Au début, la traduction ne donnera rien et Google Traductions se contentera ainsi d’afficher en sortie le même terme complété d’une instruction rédigée en anglais : « reader email ».

Tout changera cependant à la dix-septième occurrence puisque le service vous renverra alors un texte inquiétant consacré au retour de Jésus, à l’horloge de la fin du monde et à l’apocalypse :

« Doomsday Clock is three minutes at twelve. We are experiencing characters and a dramatic developments in the world, which indicate that we are approaching the end of times and Jesus’ return ».

Un bug involontaire ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce texte n’aurait pas été préparé par une personne de chair et de sang. Si l’on en croit les explications données par Google à Motherboard, alors cet easter egg serait en réalité la résultante d’un bug de traduction liée à l’IA utilisée par le service.

En réalité, la répétition de ce terme aurait pour effet de forcer l’IA à afficher un des nombreux textes utilisés pour son entraînement. C’est en tout cas l’explication officielle donnée par la firme. Maintenant, il faut savoir qu’on obtient aussi des résultats similaires en répétant le terme « ag ».

Au bout d’un moment, Google Traduction nous affichera en effet un autre texte vraisemblablement issu de la Bible.

Google Traductions