Quand la NASA convertit une photo de Hubble en musique

On est certainement habitué à voir différentes versions d’une même image représentant une zone particulière de l’espace. Les télescopes spatiaux peuvent en effet prendre des photos en se basant sur différents domaines de fréquence comme celui de la lumière visible, celui de la lumière infrarouge, ou encore celui des rayons X. Toutefois, on peut aussi apprécier une image spatiale d’une façon assez inhabituelle, en l’écoutant.

En 2019, la NASA a trouvé un moyen de convertir une photo prise par le télescope spatial Hubble en musique. Il s’agit d’une image capturée en 2018 par l’instrument Advanced Camera for Surveys and Wide-Field Camera 3 de Hubble, et qui représente un ensemble composé de milliers de galaxies, certaines très éloignées, d’autres un peu plus proches.

Une galaxie lointaine photographiée depuis la Terre

Photo de Hristo Fidanov provenant de Pexels

La « musique » obtenue est à la fois fascinante et effrayante, digne des plus grands films de science-fiction.

Toute une variété de sons

D’après l’équipe qui a créé le son, que l’on peut qualifier de fantastique, chaque zone et chaque élément de l’ensemble produit son propre son. Par exemple, les étoiles et les galaxies correspondent à des sons clairs ayant une courte durée tandis que le son « émis » par les galaxies en spiral est à la fois plus long et plus complexe.

La NASA explique en accompagnement de la vidéo jouant la musique que le temps s’écoule de la gauche vers la droite. De plus, la fréquence des sons varie du bas de l’image vers le haut dans un intervalle compris entre 30 et 1000 hertz. Ainsi, les objets qui se trouvent en bas produisent des sons plus graves tandis que ceux du haut correspondent à des sons plus aigus.

À lire aussi : Les astronomes ont repéré une galaxie très rare dans l’univers

Une belle mélodie spatiale

La musique produite par l’image capturée par Hubble ne deviendra peut-être pas le prochain tube de l’été, toutefois, elle peut être considérée comme belle, bien qu’un peu bizarre. Selon les chercheurs, la meilleure partie de la mélodie se trouve vers le milieu de l’image, lorsque le curseur passe par un amas de galaxies dénommé RXC J0142.9+4438.

L’espace est normalement un lieu des plus silencieux dû à l’absence de matière permettant aux ondes sonores de se propager. Toutefois, avec cette technique particulière, on a une nouvelle façon de se le représenter à l’aide des sons.

Mots-clés hubbleNASA