Quand la NASA tombe amoureuse des mini-galaxies de deux Français

Ce couple de verriers ne s’attendait certainement pas à ce que leurs créations connaissent autant de succès et surtout pas auprès de la NASA. Maelle Le Rolland et Colin Gérard sont verriers à Brehat et se consacrent à la création d’objets de décoration et de bijoux en verre.

Dernièrement, ils se sont lancés dans la fabrication de space glass, des mini-galaxies de verre qui peuvent se présenter sous forme de bijoux ou d’objets décoratifs.

Ces créations originales ont conquis de nombreuses personnes à travers le monde et ont même séduit la NASA qui a félicité le travail du couple de verriers. Une consécration pour Maelle Le Rolland et Colin Gerard qui se sont inspirés des travaux du Japonais Satoshi Tomizu pour concevoir leur space glass.

Colin a envoyé un message un télescope de la NASA via Facebook pour partager ses œuvres. Que ne fut sa surprise quand celui-ci lui a répondu en partageant son œuvre sur Twitter.

Des années de travail

La technique de fabrication des space glass a été mise au point par le japonais Satoshi Tomizu. Durant deux longues années, Maelle et Colin ont essayé de maitriser cette technique, sachant que certains secrets de fabrication des space glass n’ont pas été divulgués par le japonais.

« J’ai eu envie de comprendre comment il faisait. J’ai galéré pendant deux ans pour parvenir au résultat final. Il ne montre pas directement sa technique, j’ai donc dû m’en inspirer et tâtonner pour y parvenir. C’est l’enchevêtrement des spirales qui est très dur à maitriser et a un moment j’ai trouvé le geste. » explique Colin.

Des œuvres qui ont conquis la NASA

Après avoir mis leur technique au point, les deux verriers ont partagé une vidéo de leur travail sur les réseaux sociaux. Le succès a été immédiat. La vidéo a été visionnée plus de 3 millions de fois et les commandes enregistrées sur la boutique en ligne du couple ont explosé.

Fier de son travail, Colin a envoyé un message à la NASA accompagnée d’une photo d’une de ses space glass. « Au départ, c’était plus une blague. J’ai envoyé une photo d’un space glass en m’adressant au télescope. Je voulais te montrer une photo d’une galaxie que tu n’as pas encore découverte. »

Deux jours plus tard, le télescope a répondu au verrier en le félicitant pour son travail et en partageant son œuvre sur Twitter. La NASA l’a également invité à rejoindre un groupe sur Flickr qui fait la promotion de l’art en lien avec l’espace.

Mots-clés insoliteNASA