Quand la réalité virtuelle profite aux anesthésistes lors d’interventions chirurgicales

Le conseil d’administration de la société européenne d’anesthésiologie et de soin intensifs (ESAIC) a effectué une réunion annuelle à Euroanaesthsia. Au cours de cette rencontre, plusieurs avantages de l’utilisation de l’impression 3D et des nouvelles réalités virtuelles ont été soulignés. Au nombre de ces intérêts figurent l’amélioration des soins, la réduction du stress de l’anesthésiste et le fonctionnement régulier des outils de travail.

technologie virtuelle dans la médecine

En Israël, une équipe d’anesthésiste fait usage de la nouvelle technologie sur vingt (20) patients. Parmi ceux-ci, un fœtus de 35 semaines a nécessité un accouchement par césarienne. Par la même occasion, une femme âgée de 83 ans devait subir une opération à cœur ouvert. Le reste des patients était des enfants souffrant de différents maux.

La plupart des cas se rapportaient à des enfants sujets à une opération chirurgicale pulmonaire. La technologie virtuelle a été utilisée pour confectionner des plans personnalisés pour les patients souffrants de grande masse médiastinale (MM).

Les prémisses d’une nouvelle technique d’imagerie ?

Le Dr Ruth Shaylor, auteur principal de la recherche, explique qu’« à l’aide l’analyse d’imagerie, notre équipe d’anesthésie a pu imprimer des modèles très précis des voies respiratoires des patients sur lesquels planifier et pratiquer leurs procédures ». Pour cause, les enfants sont les plus vulnérables, car ils sont plus petits. L’avantage de la nouvelle réalité virtuelle réside dans sa capacité à fournir avec netteté les images issues du scan.

Avec cette innovation, l’on notait la réalisation d’un modèle 3D. De la même manière, une impression peut être tournée en 3 ou 4 heures sur une imprimante de capacité 3D. En fait, la réalité virtuelle en anesthésie a été initiée pour renforcer le programme de formation en science médicale. C’est justement la raison qui justifie son utilisation dans les autres spécialités. Il s’agit de la chirurgie orthopédique, de la dentisterie et de la cardiologie pédiatrique.

Des avantages dans la gestion de l’anesthésie

Afin de réellement identifier l’avantage de la technologie sur la gestion de l’anesthésie, l’équipe de Shaylor a examiné rétrospectivement (en se basant sur les données anciennes) les 20 patients. 15 au total ont fait l’objet de l’impression 3D par les voies respiratoires. 3 ont été soumis à la réalité virtuelle des grands cas de MM. Les images des voies respiratoires issues du modèle étaient assez nettes.

SOURCE : MIRAGENEWS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.