Quand la tempête fait remonter des fossiles de monstres marins

Lorsque les tempêtes sont de passage, il n’est pas rare qu’elles entraînent avec elle de nombreux débris. Cette fois-ci, les tempêtes hivernales n’ont pas ramené que des déchets. Si les moins aguerries n’y auraient vu que du feu, les passagers du navire Vlaams Instituut Voor de Zee ont eux découvert des objets d’une valeur inestimables parmi ceux apportés par ces tempêtes.

On peut dire que la palme de la découverte du début de cette année 2018 revient à l’équipage du Vlaams Instituut Voor de Zee.

D’après la revue De Standaard, durant une expédition maritime, la fine équipe a mis la main sur deux fossiles marins datant de la préhistoire, retrouvés à la surface de la mer après une forte tempête.

D’après les observateurs, il s’agirait là d’une défense de morse et d’une dent de mégalodon qui est un requin ayant disparu de la surface de la Terre il y a 1,5 million d’années.

Des espèces préhistoriques

Le mégalodon est une espèce de requin géant ayant vécu durant le Cénozoïque et qui est aujourd’hui éteinte. Ce dernier est considéré par les scientifiques comme étant le plus grand et puissant des prédateurs dans l’histoire des vertébrés. Des restes fossilisés de cette espèce ont permis aux scientifiques de conclure que sa taille avoisinée les 15,9 à 20,3 mètres.

Pour ce qui est du morse, cette espèce de grands mammifères marins n’aurait que 45 ans. L’un de ses représentants les plus actuels est l’Odobenus rosmarus qui n’aurait que 45 000 ans. Non loin des cotes où les fossiles ont été trouvés, une colonie d’environ 50 morses avait élu domicile il y a de ça plusieurs années.

Aucune information supplémentaire communiquée

Cette découverte a été faite le 10 janvier 2018. Ceux qui ont fait cette trouvaille ont eu la chance de tomber sur des fossiles encore en très bon état. D’après les photos postées par les membres du navire, les dents n’ont souffert d’aucune détérioration.

Pour l’instant, aucune autre information n’a circulé sur ces découvertes. Ces fossiles devraient déjà être entre les mains des scientifiques qui seront aptes à fournir plus de détails concernant cette découverte.

Ces fossiles permettront certainement aux scientifiques de compléter les études déjà effectuées sur les mégalodons et les morses. Les informations concernant la suite de cette découverte ne devraient tarder.