Quand le crash d’un drone ruine ta demande en mariage

Dans son édition en ligne de mercredi, le journal Le matin a relaté l’histoire d’une demande en mariage qui a échoué à cause d’un drone. Le rituel romantique a eu lieu à Bruarfoss Falls, une cascade bleue pittoresque en Islande. Voulant immortaliser la scène, le prétendant a utilisé un petit modèle de drone multicoptère. Juste au moment où le jeune homme s’est agenouillé, l’engin a commencé à prendre la tangente avant de s’écraser sur la neige.

La séquence prise par le drone a été publiée sur YouTube. En moins de 48 heures, la vidéo a été massivement relayée sur la toile. « Juste au moment où je me suis agenouillé, le drone s’est écrasé sur le sol, loupant de ce fait toute l’action », peut-on lire dans la description sur la plateforme de partage vidéo. Heureusement, cette maladresse n’a pas empêché la jeune femme d’accepter la demande.

Aucune information n’a été dévoilée concernant la marque de l’appareil. Néanmoins, à en juger la qualité des images, il s’agit probablement d’un petit modèle de drone d’entrée de gamme qui ne devait pas être utilisé à l’extérieur, encore moins dans un milieu venté.

Quelques solutions pour minimiser les risques

Initialement destinés aux militaires, les drones se sont considérablement démocratisés ces dernières années et ils ont ainsi acquis une certaine popularité chez les civils. Ce qui est pourtant triste, c’est que le risque de crash de ces appareils volants existe toujours.

Afin de minimiser les risques, l’utilisateur peut recourir à plusieurs solutions.

Avant le décollage, il est nécessaire de veiller à ce que la batterie et les quatre hélices soient bien en marche. Un essai à une hauteur d’un à deux mètres doit avoir lieu pour vérifier si le centre de la gravité est bien au milieu et que les quatre hélices fonctionnent normalement.

Se munir d’une télécommande traditionnelle

Par ailleurs, nombre d’accidents techniques pouvant mener à un crash peuvent avoir lieu. Par exemple, un court-circuit au niveau des fils peut provoquer un petit incendie. Un point de soudure qui n’est pas bien appliqué au niveau du contrôleur de vol peut également aboutir au même résultat.

La panne du contrôleur de vol peut ainsi causer la perte du contrôle de l’appareil. Ce dispositif est en quelque sorte le processeur de l’engin. Soulignons que même un drone militaire peut être confronté à ce type de cas. La meilleure solution pour éviter ce genre de situation est de se munir d’une télécommande traditionnelle. Cette dernière permet notamment de contrôler directement le drone sans avoir besoin de passer par le contrôleur de vol.

Dans ce cas précis, le problème semble principalement provenir du fait que le drone n’était pas adapté aux conditions de prise de vue. Moralité, si vous voulez immortaliser votre prochaine demande en mariage avec votre drone, il sera préférable de vous renseigner sur le modèle nécessaire pour assurer des prises de vue à l’endroit où vous comptez faire votre demande.