Quand le créateur d’Evangelion a découvert, sur la toile, une discussion sur la meilleure manière de le tuer

Dans le cadre d’un documentaire s’intéressant à sa manière de travailler sur le nouveau film Evangelion, son créateur Hideaki Anno s’est exprimé sur les pensées suicidaires qui s’étaient emparées de lui, il y a plusieurs années, en découvrant sur la toile une discussion sur la  meilleure manière de le tuer.

Sans nécessairement lui vouer un culte, ni même connaître l’œuvre dont il est question ici, il semble peu probable d’apparaître insensible à l’ouverture qu’a manifestée Hideaki Anno dans un récent documentaire lui étant consacré. Hideaki Anno est un réalisateur et animateur clé japonais dont les principaux faits d’armes sont, dans l’ordre chronologique, Nausicaä de la vallée du vent, Le Tombeau des lucioles, Nadia, le secret de l’eau bleue et Neon Genesis Evangelion. Un monsieur dont le travail, pour les amateurs, suscite donc au minimum le respect.

crédit YouTube

Dans le documentaire Professional : Shigoto no Ryuugi (Professionnel : la voie du travail) qui lui était consacré et que la NHK a diffusé, Hideaki Anno a été suivi pendant quatre ans alors qu’il travaillait sur Evangelion: 3.0+1.0, film d’animation récemment sorti (si si) au Japon.

Hideaki Anno n’a pas voulu se donner la mort par peur de la douleur

Le réalisateur a reconnu sans problème que c’était la dernière fois qu’il œuvrait sur un contenu d’ampleur lié à Evangelion. Il a d’ailleurs déclaré n’avoir plus aucun attachement émotionnel pour la franchise, et quand on prend connaissance de ce qu’il a vécu à l’époque de la diffusion de la série à la télévision, ce détachement peut presque faire figure de nécessité.

“En ce qui me concerne, j’essaie de travailler dur pour la société et les gens qui aiment les anime, mais il y avait ce fil de discussion sur la façon de tuer Hideaki Anno. Ils n’arrêtaient pas d’écrire sur les meilleures façons de me tuer, que je pourrais être tué comme ci ou comme ça. Quand j’ai vu ça, j’ai arrêté de me soucier de tout, incluant la réalisation d’un anime. J’en avais assez. Il m’est arrivé de penser à me jeter sous une voiture. Une autre fois, j’ai pensé à me jeter du toit de l’entreprise.”

Interrogé sur ce qui l’a incité à ne pas passer à l’acte, Hideaki Anno a délivré une désarmante réponse :

“Parce que cela semblait douloureux. J’étais décidé à mourir, d’accord, mais je n’aimais pas l’idée d’éprouver de la douleur avant.”

Pendant plusieurs années, rapporte Kotaku, le réalisateur a lutté contre la dépression, et en voyant la réception de son dernier bébé en date, ses éventuelles sombres pensées n’ont certainement pas fait le poids face à la reconnaissance et le bonheur alors ressentis.

Mots-clés evangelion