Quand l’IA améliore les vidéos d’Apollo 11, d’Apollo 15 et d’Apollo 16

L’intelligence artificielle (IA) est utilisée dans de nombreux domaines. Les performances de cette technologie sont telles, qu’elle permet d’accomplir des choses qui, en temps normal, auraient peut-être été impossibles.

Il y a quelques jours, l’IA a une fois de plus montrer de quoi elle était capable. Le YouTubeur DutchSteamMachine a créé une IA, baptisée Depth-Aware video frame Interpolation ou DAIN, qui a permis d’améliorer la qualité des vidéos des missions Apollo 11, 15 et 16.

Crédits Pixabay

Grâce à cet outil, la résolution d’une vidéo de la mission Apollo 16, montrant Charlie Duke et John Young est passé de 12 images par seconde à 60 images par seconde. Le résultat du travail réalisé par DutchSteamMachine est fascinant.

Vivez une expérience inédite

Les missions Apollo ont marqué l’histoire de l’humanité. La NASA a réalisé de nombreux enregistrements de ces missions lunaires. Toutefois, les outils utilisés par l’agence spatiale américaine à l’époque n’étaient pas aussi sophistiqués que ceux qui sont à sa disposition à l’heure actuelle. Les vidéos enregistrées durant ces missions sont donc assez flous.

Il y a quelques années, la NASA a tenté d’améliorer la qualité des enregistrements les plus populaires des missions Apollo. Malgré cela, certaines vidéos restent assez floues et contiennent des grains. C’est alors que DutchSteamMachine est entré en scène. Il a conçu son IA pour « offrir une expérience inédite à travers ces anciens enregistrements. »

À lire aussi : Vous allez pouvoir acheter un morceau d’Apollo 11

Une IA qui utilise l’interpolation de mouvement

La modification de ces vidéos n’a pas été une mince affaire. Pour arriver à ses fins, DutchSteamMachine a dû concevoir une IA qui se base sur l’interpolation de mouvements. Il s’agit d’une technique qui permet de modifier la vitesse de l’animation en changeant le nombre d’images affichées par seconde et les valeurs d’accélération positives et négatives. Cela a permis à l’IA d’améliorer la fluidité des vidéos et de corriger les flous.

« Les gens ont utilisé les mêmes programmes d’IA pour remettre les films des années 1900 aux goûts du jour, en haute définition et en couleur. Cette technique est parfaite pour être appliquée sur les enregistrements plus récents » a-t-il expliqué.

D’après DutchSteamMachine, la modification de ces enregistrements a pris beaucoup de temps. En effet, la finalisation d’une vidéo de 5 mn prendrait entre 6 et 20 heures.

Néanmoins, le résultat en vaut la chandelle. À vous d’en juger !

À lire aussi : Apollo 13, un site pour revivre une des pires missions spatiales de l’histoire