5 décembre 1945, le jour où l’US Navy a perdu cinq avions dans le Triangle des Bermudes

Cela fait plus de soixante-dix ans maintenant que les cinq bombardiers du vol 19 de l’US Navy ont disparu. Ces engins appartenant à la marine américaine n’ont laissé aucune trace derrière eux, même pas quelques débris. Ils ont décollé de Fort Lauderdale, en Floride, au début de l’après-midi pour un exercice d’entraînement de routine. Chacun d’eux était dirigé par deux ou trois militaires expérimentés.

Plusieurs théories ont été proposées pour expliquer l’étrange disparition des avions. La plus répandue est celle de l’enlèvement extraterrestre. Depuis, avec les autres mystères qui lui tournent autour, le triangle des Bermudes est devenu polémique. Certains témoignages ont aussi rapporté l’existence de dangereux monstres marins dans les parages.

ONU Océans

Après la disparition des avions, la marine américaine a simplement annoncé qu’ils se sont perdus et ont manqué de carburant. L’argument était que le lieutenant Charles C. Taylor, bien qu’expérimenté, venait d’être transféré et la géographie ne lui était pas encore très familière.

Un circuit triangulaire

L’exercice du 19ème Escadron était dirigé par le lieutenant Charles C. Taylor, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale qui avait effectué d’importantes missions. Certaines d’entre elles étaient bien plus périlleuses qu’un simple vol d’entraînement.

Les avions étaient censés voler vers l’est, au-dessus des Hens and ChickensShoals, où ils devaient larguer leurs charges utiles simulées. Ensuite, ils devaient poursuivre vers le nord, survoler l’île de Grand Bahamas, et continuer vers le nord-ouest avant de retourner à la base, en Floride. Naturellement, cette trajectoire a une forme triangulaire.

La première étape sur Hens and ChickensShoals s’est déroulée comme prévu. Néanmoins, trente minutes après le décollage, quelque chose d’étrange s’est produit : « Mes deux compagnons sont sortis et j’essaie de trouver Fort Lauderdale, Floride … Je suis sûr que je suis dans les Keys, mais je ne sais pas où », a signalé Taylor par radio.

Aucune explication plausible

Au cours des quatre dernières heures, avec son équipement défectueux, Taylor a conduit son équipage dans plusieurs directions différentes en espérant trouver la Floride. En moins d’une heure, ils auraient parcouru des centaines de kilomètres.

Suite à la disparition, le personnel de la marine américaine essayait vainement de localiser Taylor et son équipage en envoyant plus de trois cents bateaux et avions. Deux hydravions qui tentaient de le suivre ont rapidement disparu du radar et n’ont jamais été revus. Aucune explication ne semble être plausible et ce manque laisse planer le mystère.

Pour la petite histoire, Taylor n’était pas la première personne à avoir des dysfonctionnements étranges de l’équipement dans cette zone particulière de l’océan. Christophe Colomb, il y a des siècles plus tôt, y aurait également eu des difficultés à lire sa boussole.

Mots-clés histoire