Quand Stephen King réagit aux termes techniques de Tekken sur Twitter

Quand un utilisateur de Twitter se trompe d’interlocuteur et s’adresse à un camarade de Stephen King, cela donne un maître de l’horreur écrite en train de lire des termes techniques relatifs à Tekken, la franchise vidéoludique.

L’histoire, relevée par nos confrères de Kotaku, a eu lieu il y a quelques heures sur le réseau social Twitter. Une plate-forme foulée aussi bien que par le particulier le plus invisible que par des personnalités à la résonance certaine. Ces deux mondes sont souvent amenés à se rencontrer, et la plupart du temps de manière unilatérale.

Tekken, jaquette de la PS4

Le jeudi 20 août dernier, un joueur de Tekken, vraisemblablement du septième épisode numéroté, a tenté d’exprimer une requête auprès des producteurs de la franchise, soient Katsuhiro Harada et Michael Murray. Sauf qu’en voulant mentionner ce dernier, notre joueur a commis une erreur.

Stephen King trouve “captivant” le langage technique de Tekken

Au lieu de Michael Murray, c’est ainsi Myke Cole qui a été notifié du message. Et Myke Cole se trouve être un écrivain de science-fiction et de fantasy. Si, à terme, le romancier pourrait trouver là de la matière pour un prochain ouvrage, dans un premier temps, il a été interloqué par le contenu du message :

“Je regarde ce tweet depuis cinq bonnes minutes et je n’ai aucune idée de ce qu’il signifie. Il ressemble tellement à de l’anglais qu’il me semble captivant, et pourtant… Je ne pense pas que ce soit le cas ? Je continue de penser que si je le lis encore une fois, je le comprendrai.”

Parmi ses abonnés, Myke Cole compte un certain Stephen King. Une, si ce n’est la référence en matière de littérature horrifique, s’est donc elle aussi penchée sur le message du joueur. En substance, celui-ci semble se plaindre que les personnages de Paul et Bryan possèdent des coups n’offrant aucune brèche à l’adversaire. Au vu de son profil Twitter, ce joueur semble particulièrement féru du dernier combattant cité.

En réponse à l’interrogation de son confrère, Stephen King a publié à son tour :

“Étrange, Intéressant. Captivant.”

Et il faudra se contenter de cela puisque par la suite, l’auteur a réservé ses gazouillis suivants au président américain Trump et à la persistance de son équipe de ne pas porter de masque.

Mots-clés stephen kingtekken