Quand Tesla prélève 14 000 dollars à un client pour une raison absurde

Tesla fait souvent parler de lui, quelquefois en bien, d’autres fois en mal. Dernièrement, on vous rapportait qu’une Tesla Model S avait sauvé la vie de son conducteur. Mais avant cela, l’Autopilot de Tesla avait fait une très grosse boulette. Cette fois, une Tesla a été accidentellement mise à jour… au grand dam de son propriétaire.

En effet, le directeur de la gestion des produits de Google, Dominic Preuss, a publié un tweet le 28 juillet 2021 dans lequel il met en garde ses abonnés sur le fait que Tesla vous facturera automatiquement 14 100 dollars, environ 11 980 euros, « si vous double-cliquez deux fois sur le changement de vitesse et activez accidentellement le pilote automatique dans la Model 3 ».

Une borne de charge de Tesla
Crédits Pixabay

Il souligne que le logiciel de Tesla ne lui a demandé « aucune invite de mot de passe. Pas de validation CC. Seulement 14 000 dollars sur le CC au dossier ».

L’addition s’est élevée à 14 186,25 dollars

Pour information, cette mise à jour accidentelle est survenue alors que Dominic Preuss avait prêté sa voiture à son beau-père. Il a expliqué que le double-clic sur le panneau de changement de vitesse a entraîné la mise à niveau automatique de la voiture vers le pilote automatique qui n’était pas installé auparavant. Aucun mot de passe n’a été demandé et aucun avertissement ne s’est affiché, rapporte Carbuzz.

En revanche, Preuss a eu un débit direct sur sa carte de crédit. Le propriétaire de la Tesla Model 3 a effectivement été facturé 3 000 dollars pour le pilote automatique, 10 000 dollars supplémentaires pour la conduite entièrement autonome et quelques centaines de dollars supplémentaires en taxes. Le montant final de la facturation s’est élevé à 14.186,25 dollars.

Le cadre de Google a pu obtenir un remboursement intégral

Fort heureusement, Preuss a pu accéder aux paramètres d’application pour gérer les mises à niveau. Il a également pu obtenir un remboursement complet pour les achats. Malgré cette mésaventure, Preuss déclare qu’il reste fan de sa Tesla et qu’il se peut que son beau-père ait enclenché les mises à niveau d’une autre manière.

Quoiqu’il en soit, cet incident soulève des questions étant donné que si pour un cadre de Google, cette facturation de 14 000 dollars peut ne pas être fatale, ce n’est pas le cas pour tous les consommateurs. Reste à espérer que Tesla ait amélioré ses conditions d’achats en ligne pour ne pas mettre d’autres clients dans ce genre de situations.

Mots-clés tesla