Quand TikTok s’incruste dans Google Maps

Google Maps est surtout connu pour ses fonctions de navigation, mais ces dernières ne forment que la partie émergée de l’iceberg. En réalité, la solution est bien plus complexe que nous le pensons et elle propose ainsi de nombreuses fonctions collaboratives destinées à l’enrichir.

Car en effet, la plateforme a été pensée dès le départ comme un service ouvert, un service auquel chacun peut contribuer à sa guise en publiant des avis, des photos ou même des vidéos des lieux visités.

Disappointment Island, une destination assez particulière

Disappointment Island, une destination assez particulière (crédits Google Maps)

Si l’intention est louable, ces fonctions collaboratives se retournent parfois contre Google et il semblerait que ce soit le cas ici.

Google Maps, un service collaboratif avant tout

La Nouvelle-Zélande, comme chacun le sait, possède plusieurs îles et la plus populaire de toutes est sans conteste… Disappointment Island.

Néanmoins, le succès de cette dernière ne tient pas à la beauté de ses paysages ou même à sa faune, mais plutôt à son nom. En français, Disappointment Island peut effectivement se traduire par « Île de la Déception ». On vous l’avait dit qu’il valait mieux prendre anglais en LV1.

Depuis toujours, donc, Disappointment Island occupe une place particulière dans le coeur des internautes, et notamment dans celui des utilisateurs de Google Maps. Amusés par son nom, ces derniers ont publié pas moins de 1519 avis la concernant, avec une note moyenne atteignant les 4,5 sur 5.

Quand une vidéo de TikTok apparaît sur une île néo-zélandaise

Mais ce n’est pas tout, car bon nombre de ces utilisateurs ont également pris soin d’illustrer leur propos avec de magnifiques photos… mais aussi avec quelques vidéos.

Et c’est justement en consultant le catalogue de ces vidéos qu’un de nos lecteurs, Aurélien, a découvert une vidéo provenant… de TikTok.

La vidéo en question a été mise en ligne la semaine dernière par un certain Bryan et elle montre un homme costumé en monstre rouge en train de danser devant le portail d’une maison. Forcément, ça surprend un peu, encore plus avec le son très saturé, mais ce n’est pas la seule bizarrerie repérée par notre lecteur puisque ce dernier a également trouvé un autre clip associé au même endroit, un clip issu cette fois d’un jeu vidéo dans lequel… une maison est en train de brûler.

Bref, comme dirait l’autre, Google Maps n’est pas à une bizarrerie près.

Mots-clés googlegoogle maps