Quand Trump s’inspire de Game of Thrones pour annoncer que les sanctions arrivent

Donald Trump prépare activement les élections de mi-mandat, des élections prévues pour le 6 novembre prochain. En attendant les votes, le président américain ne cesse de faire parler de lui et il a récemment attiré l’attention de ses followers en tweetant une affiche détournée de Game of Thrones pour annoncer le rétablissement des sanctions contre l’Iran.

Une affiche accompagnée d’un message court : “Sanctions are coming”. Un message bien évidemment inspiré de la célèbre phrase “Winter is coming”.

Trump IA

D’après certains analystes, les élections de mi-mandat risquent d’être e, défaveur de l’administration du président C’est la raison pour laquelle Donald Trump veut davantage agir concernant l’Iran et l’immigration.

L’affiche Game of Thrones de Donald Trump

Vendredi 2 novembre 2018 après-midi, Donald Trump a donc enflammé les réseaux sociaux avec une affiche postée sur Twitter. Cette affiche le met en scène, sur un fond brumeux, avec l’annonce « Sanctions are coming » écrite avec la même police utilisée par GoT mais sans plus de détails.

Après son tweet, plusieurs internautes ont parodié l’affiche avec le plus de références possible à la série.

Du côté de HBO, le détournement fait par Trump n’a pas été au goût de la chaîne de télévision. « Comment dit-on détournement d’une marque déposée en Dothraki ? » a-t-elle demandé sur Twitter en référence au dialecte du peuple de Daenerys Targaryen.

Les acteurs de la série comme Sophie Turner qui interprète Sansa Stark ou Maisie Williams qui joue le rôle d’Arya ont également exprimé leur mécontentement.

Les sanctions contre l’Iran remises à jour

Pour ceux qui s’en souviennent, en 2015, l’ancien président des États unis, Barack Obama, avait levé les sanctions contre l’Iran dans le cadre de l’accord nucléaire iranien. Cet accord touchait les secteurs de l’énergie, de la construction navale, de la navigation et des banques.

L’administration de la Maison-Blanche va cependant remettre ces sanctions au goût du jour à partir du 5 novembre 2018.

Trump se veut également plus ferme dans sa politique anti-immigration. Le fantasque milliardaire a ainsi annoncé la semaine dernière son intention de permettre à l’armée américaine stationnée à la frontière de répliquer par les armes aux lancés de pierres des migrants.

Le 1er novembre 2018, l’homme fort de la Maison Blanche a également annoncé la signature d’un nouveau décret sur le sujet de l’immigration qu’il considère comme « une invasion. »