Quand un astronaute capture un tourbillon bleu clair de l’océan Pacifique

Un astronaute de la NASA vient de partager sur Twitter la photo d’un étrange tourbillon au-dessus du Pacifique Sud. Son tweet a suscité la curiosité de nombre d’internautes. Pourtant, Doug Hurley n’est à bord de l’ISS que depuis deux semaines. Il a été lancé dans l’espace avec l’astronaute Bob Behnken à bord de Falcon 9, une fusée SpaceX appartenant à la société d’Elon Musk.

La station où se trouve Hurley est en orbite à quatre cent huit kilomètres d’altitude autour de la Terre. Elle effectue environ seize voyages par jour.

Une vue de l'ISS

Crédits Pexels

À cette hauteur, les voyageurs de l’espace ont une vue unique de notre planète. La plupart des humains n’auront certainement pas la chance d’en profiter.

Une série de théories alternatives ont été avancées sur Twitter concernant ce qui se trouve sur la photo. Certains utilisateurs pensent qu’il s’agit d’un monstre marin, qualifiant le tourbillon comme l’œuvre d’une créature énorme ou, comme à l’accoutumée, des extraterrestres.

Un rôle primordial dans l’évolution climatique

« Cet étrange tourbillon bleu clair a attiré mon attention alors que nous survolions le Pacifique Sud. Je l’ai photographié depuis l’ISS », a écrit Doug Hurley.

Ces tourbillons océaniques géants sont en fait des volumes d’eaux chaudes très salées qui piègent la matière et l’énergie dans les océans. Ils sont appelés « anneaux des Aiguilles » ou « anneaux des Agulhas », une appellation tirée de celle d’un cap qui se trouve en Afrique du Sud.

Les scientifiques modélisent ces objets larges d’environ cinq cents kilomètres en utilisant les équations des trous noirs.

D’après les recherches, ces tourbillons assureraient un rôle dans l’évolution climatique. Ceux issus du courant des Aiguilles en direction de l’Atlantique Nord atténueraient l’effet de la fonte des glaces en apportant des eaux très salées et chaudes. Cela porte à croire que l’astrophysique relativiste pourrait apporter des explications sur la géophysique du climat.

Une remontée de nutriments ou de plancton

« L’océan est une énorme masse d’eau qui est constamment en mouvement. Ces flux océaniques sont  des courants qui se croisent. Ils forment des courants d’eau circulaires appelés tourbillons », a expliqué la NOAA (National oceanic and atmospheric administration).

En réalité, il s’agirait d’une extraordinaire remontée de nutriments ou de plancton qui se trouvent habituellement dans la profondeur des océans. D’après les scientifiques, c’est ce tourbillon qui fait flotter à la surface certains composants enfouis au fond de ces eaux froides et profondes.