Quand un dentiste part en guerre contre une review négative laissée sur Google

Le Dr Matthew Kabbabe, un chirurgien-dentiste basé à Melbourne, a une dent contre un internaute qui a laissé un avis négatif le concernant sur Google. D’après l’Australian Broadcasting Corporation, ce dentiste a décidé de partir en guerre contre cette personne qui répond au pseudo « CBsm 23. » Il a déposé une requête auprès du tribunal australien dans laquelle il exige que Google identifie l’internaute qui a laissé cette review.

Matthew Kabbabe aurait entrepris cette démarche parce que la critique le concernant aurait eu un impact sur son business. Publié il y a environ trois mois, cet avis conseillerait aux autres internautes de « rester à l’écart » du cabinet de ce dentiste.

La Justice, ou plutôt une représentation

Crédits Pixabay

Le tribunal australien s’est prononcé en faveur du Dr Kabbabe. Google est donc contraint de dévoiler l’identité de l’internaute qui a critiqué les services du chirurgien-dentiste.

Google doit se plier aux desiderata du Dr Kabbabe

En novembre 2019, le dentiste avait demandé à Google de supprimer l’avis négatif concernant son cabinet. Ce que le géant du web n’a pas fait. D’après Mark Stanarevic, l’avocat du Dr Kabbabe, Google s’est défendu en affirmant qu’il « n’avait aucun moyen d’enquêter sur le lieu et le moment de la création de l’ID. »

Toutefois, suite à la décision du tribunal australien, la firme de Mountain View devra désormais se plier aux exigences du Dr Kabbabe. Google devra ainsi révéler l’identité de l’internaute à l’origine de cet avis négatif. Il devra aussi fournir des informations supplémentaires concernant ses adresses IP et ses métadonnées de localisation.

Le Dr Kabbabe veut porter plainte

À partir des informations que lui fournira Google, le Dr Kabbabe prévoit de porter plainte contre l’internaute qui a critiqué son cabinet sur la toile. « Nous voulons savoir qui c’est, ce pourrait être un concurrent ou un ancien employé, nous ne le savons tout simplement pas. » a expliqué Mark Stanarevic.

La loi australienne est en faveur du Dr Kabbabe. Les tribunaux australiens peuvent obliger les sites à supprimer les contenus diffamatoires concernant les petites entreprises si elles le demandent.

La personne qui se cache derrière le pseudo « CBsm 23 » ne doit certainement pas se douter de ce qui risque de lui tomber sur la tête.

Mots-clés google