Quand un développeur “clone” Jésus pour en faire une IA

Quand l’intelligence artificielle s’amuse à jouer les prophètes, ça donne « AI Jesus » ! Cet étonnant programme est une idée farfelue de George Davila Durendal, un ingénieur et chercheur quantique qui se passionne particulièrement pour l’intelligence artificielle et le machine learning.

Sur son Medium, George Davila Durendal raconte avoir formé « AI Jesus » uniquement à partir des textes contenus dans la bible du roi Jacques.

Une statue de Jésus

Photo de SevenStorm JUHASZIMRUS provenant de Pexels

L’intelligence artificielle s’est ensuite essayée à rédiger ses propres textes bibliques… Pleine d’inspiration, elle est parvenue à produire plus de 60 000 mots en l’espace de quelques jours. Mais les « prédictions » qu’elle a écrites ne sont pas des plus joyeuses.

De sombres prophéties religieuses…

Âmes sensibles s’abstenir ! Pour ses premiers pas en tant que prophète, AI Jesus a en effet décidé de ne pas faire dans la dentelle. L’intelligence artificielle a écrit sur trois sujets de l’Ancien Testament – « La Peste », « César » et « La Fin des Temps » – et toutes les « Saintes Écritures » qu’elle a rédigées ne sont que de sombres et étranges prophéties apocalyptiques.

Par exemple, dans « La Peste », on peut lire ces vers à la fois obscurs et mystérieux : « Ô Éternel des armées, le Dieu d’Israël ! Quand ils verront l’ange du Seigneur au-dessus de tous les frères qui étaient dans le désert, et les soldats des prophètes auront honte des hommes. »

Dans « La Fin des Temps », l’algorithme se la joue encore plus énigmatique : « Et l’Éternel me dit : J’ôterai la fête de l’Éternel, et un autre marchera sur le chemin de la terre, et la mettra dans les rues, et les détruisit avec le temple de l’Éternel, et mourra sûrement, et rendra au son de la gloire de l’Éternel, ton Dieu, et à la méchanceté des pères en secret pour ses princes. »

Des prédictions qui manquent encore de cohérence

Bien que très inspirée, AI Jesus a encore du chemin à faire avant de pouvoir prétendre aux talents d’écrivain de ceux qui ont rédigé la Bible il y a plusieurs milliers d’années. Comme on peut le constater dans les deux extraits, le programme a tendance à trop abuser de certains mots, tels que « Seigneur » ou « Éternel ». George Davila Durendal a également indiqué que de nombreuses parties des textes bibliques produites par son IA manquent encore beaucoup de cohérence.

La lecture de ses Écritures n’en reste pas moins intéressante et amusante… Rendez-vous sur le compte Github de George Davila Durendal pour découvrir l’intégralité des textes bibliques d’AI Jesus.

Le compte Github de Durendal :

https://github.com/GeorgeDavila/AI_Jesus