Quand un énorme morceau de fusée chinoise retombe vers la Terre

Le lancement de la fusée chinoise Long March 5B, qui a eu lieu le 5 mai 2020, s’est déroulé comme prévu. La réussite de cette mission est un pas de plus pour l’Agence spatiale chinoise (CNSA) vers la concrétisation de ses projets. Toutefois, si le lancement de cette fusée s’est passé sans anicroche, on ne peut pas en dire autant pour la chute de ses débris.

Comme le rapporte le site Live Science, un énorme morceau de la fusée Long March 5B est retombé vers la Terre le 11 mai 2020. Cette chute concerne le premier étage du lanceur chinois. Ce morceau qui pèse 17,8 tonnes est tombé dans l’océan Atlantique.

ONU Océans

L’astronome Jonathan McDowell a déclaré qu’il s’agit de « l’objet le plus massif à avoir effectué une rentrée incontrôlée depuis le Salyut-7 de 39 tonnes en 1991, à moins de compter la navette spatiale Columbia (OV-102). »

Des débris qui ont donné du fil à retordre aux détecteurs

La descente du premier étage de Long March 5B a été rapportée par le 18e escadron de contrôle spatial de l’US Air Force. Les débris du lanceur chinois ont donné du fil à retordre aux détecteurs d’objets spatiaux qui n’ont pas pu déterminer l’endroit exact où ils allaient s’écraser.

D’après Jonathan McDowell, cela serait dû en grande partie au climat spatial de ces derniers jours. Le flot de particules déversé par le Soleil a dévié les débris de leur trajectoire initiale. Le premier étage de Long March 5B a fini sa course au large de la côte ouest de la Mauritanie, au nord-ouest de l’Afrique.

Une chute qui n’a fait aucun dégât

Un morceau de cette envergure peut faire des dégâts sur son passage. Jonathan McDowell a expliqué que « pour un grand objet comme celui-ci, des morceaux denses comme les pièces des moteurs de fusée pourraient survivre à la rentrée et s’écraser sur Terre. »

Heureusement, durant son entrée dans l’atmosphère terrestre, le premier étage de la fusée Long March 5B s’est en partie désintégré. Les morceaux qui ont atterri dans l’océan Atlantique sont des débris qui « se déplacent relativement lentement » et qui n’ont rien détruit au cours de leur chute.

Après la réussite de cette mission, la CNSA utilisera la fusée Long March 5B pour lancer un rover à destination de Mars durant cet été 2020.